Theory de la traduction

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 119 (29681 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La grammaire théorique du français
(morphologie).
Plan.
1. Le système de la langue et l’objet de la morphologie.
2. La notion de l’actualisation.
3. Les niveaux de langue.
4. L’approche fonctionnelle des faits de grammaire.
5. Les méthodes de l’analyse grammaticale.
6. La catégorie grammaticale comme une des notion fondamentales de la
grammaire.7. La valeur grammaticale et les moyens de son expression en français.
La grammaire est définie comme la science qui se propose de montrer la structure d’une langue et les mécanismes du langage, d’expliquer les règles de changement et de combinaison des mots formant un énoncé (une phrase). La grammaire se subdivise en deux parties: la morphologie qui étudie les changements des mots, lesdifférentes forms d’un mot et la syntaxe qui s’intéresse à la combinaison des mots en phrase, aux unités qui sont plus grandes qu’un seul mot.
Les unités principales de la morphologie sont le morphème et le mot; les unites syntaxiques sont: le terme de proposition, la combinaison des mots, la proposition, la phrase et aussi les unités superphrastiques et les textes.
La linguistique établiela différence entre la langue-système et la parole (ou le discours) - réalisation des possibilités offertes par le système lors de la formation des énocés. On distingue deux aspects de l’organisation de la langue: le système (la structure), c’est-à-dire ensemble d’éléments liés entre eux par toute sorte de rapports, et la norme, forme établie des éléments linguistiques. La parole a également deuxaspects: l’usage, sélection non-individuelle des moyens offerts par la langue, et la parole individuelle, réalisation individuelle, qui n’est pas du ressort de la grammaire.
Le système: le système verbal de l’indicatif: toutes les formes de l’indicatif sont distribuées selon trois époques: passé, présent, futur. Au sein de ce système les forms verbales s’opposent les unes aux autres, lepassé composé s’oppose, par exemple, au passé simple, à l’imparfait, au plus-que-parfait, etc.
La norme: la structure des temps composés est la suivante: verbe auxiliaire+participle passé. La norme impose les règles du choix des verbes auxiliaire et la forme du participle passé. Il a écrit, mais il est venu.
L’usage: pour bien posséder une langue il ne suffit pas de connaître les formscorrectes des mots. Il faut savoir employer ces formes dans différents contextes et situations. Le phénomène de l’usage se manifeste surtout dans la comparaison de deux langues. Le russe et le français possèdent les formes personnelles du verbe et les forms impersonnelles. Mais là où le russe choisit la forme impersonnelle (мне здесь скучно) le français emploierait la forme personnelle (je m’ennuieici).
Pour demander une rue on dirait en russe (Не могли бы вы мне подсказать, где находится улица Горького?) L’équivalent français est plus court (la rue Gorki, s’il vous plaît).
L’utilisation des moyens linguistiques dans le discours s’appelle réalisation ou actualisation. L’actualisation est l’identification du signe virtuel de la langue-système à l’objet de la réalité dont on parle.Actualiser un objet veut dire le determiner quantitativement et le localiser selon les coordonnées: moi-ici-maintenant. Par exemple:
Je vois là-bas une maison. Maison dans cet exemple n’est plus un signe virtuel, mais s’applique à un objet concret localisé par rapport au sujet parlant (je), à sa position, au moment de la parole (présent du verbe). Ch. Bally a découvert en français des motsspéciaux qui servent à l’actualisation - les actualisateurs. Ce sont les articles, les déterminatifs, démonstratifs, possessifs etc.
La grammaire est liée avec les autres sciences linguistiques: phonétique, lexicologie, etc. puisque la langue représente une structure se composant de niveaux different organisés d’une façon hiérarchique. Les unités principales de ces niveaux sont:
texte...
tracking img