Thomas d'aquin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (437 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Thomas d'Aquin (né en 1224/1225 au château de Roccasecca près d'Aquino en Italie du Sud, mort le 7 mars 1274 à l'abbaye de Fossanova près de Priverno dans le Latium), est un religieux de l'ordredominicain, célèbre pour son œuvre théologique et philosophique. Considéré comme l'un des principaux maîtres de la philosophie scolastique et de la théologie catholique, il a été canonisé en 1323, puisproclamé docteur de l'Église par Pie V, en 1567 et patron des universités, écoles et académies catholiques, par Léon XIII en 1880. Il est également un des patrons des libraires. Il est aussi qualifié dutitre de « Docteur angélique ». Son corps est conservé sous le maître autel de l'église de l'ancien couvent des dominicains de Toulouse.

De son nom dérivent les termes :

« thomisme » / «thomiste » : concerne l'école ou le courant philosophico-théologique qui se réclame de Thomas d'Aquin et en développe les principes au-delà de la lettre de son expression historique initiale ;
«néo-thomisme » : courant de pensée philosophico-théologique de type thomiste, développé à partir XIXe siècle) pour répondre aux objections posées au christianisme catholique par la modernité ;
« thomasien » :ce qui relève de la pensée de Thomas d'Aquin lui-même, indépendamment des développements historiques induits par sa réception.
En 1879, le pape Léon XIII, dans son l'encyclique Æterni Patris, adéclaré que les écrits de Thomas d'Aquin exprimaient adéquatement la doctrine de l'Église. À l'époque on distinguait encore mal la pensée de Thomas d'Aquin lui-même de l'école thomiste et desinfléchissements notionnels dus à sa réception au cours du temps. Le concile Vatican II (décret Optatam Totius sur la formation des prêtres, no 16) propose l'interprétation authentique de l'enseignement des papessur le sujet, plus précis et plus ouvert à la fois, en demandant que la formation théologique des prêtres se fasse "avec Thomas d'Aquin pour maître".

Dans la continuité du propos de l'Église...
tracking img