Tibet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1177 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Karmapas

Les karmapas sont les chefs de l'école bouddhiste tibétaine « Karma Kagyu ». Ce courant voit naître la première lignée déclarée de tulkus, réincarnations de Düsum Khyenpa (xiie siècle). Les critères de reconnaissance d'un successeur (essentiellement indications orales ou écrites laissées par le précédent karmapa, mais aussi rêves et intuitions de lamas consacrés et comportement del’enfant réincarné) peuvent mener à la sélection de plusieurs candidats induisant alors une controverse. Les tulkus détenant traditionnellement un certain pouvoir, des rivalités peuvent exister quand il y a plusieurs candidats. Ainsi, dans la lignée kagyupa, la reconnaissance des 8e, 10e et 12e karmapas donna lieu à des conflits, cependant tous vite résolus.

Pour ce qui est de lareconnaissance des lamas réincarnés, on peut distinguer deux groupes : les Tulkus « auto-reconnus » et les Tulkus « reconnus ». Le karmapa est un précurseur du premier groupe au xiie siècle, puisqu'il fut le premier. Cela fait de lui un Tulku particulier. Par la suite, d'autres Tulkus des deux groupes sont apparus. Les maîtres de chaque lignée ayant toujours le dernier mot quant à la reconnaissance définitive, si celle-ci n'est pas incontestable à la vue du comportement et des différents signes montrés par l'enfant tels que la reconnaissance d'objets, de personnes, de parents, de lieux, de vies passées, d'enseignements philosophiques spontanés, de capacités telles que celle de savoir écrire avant d'avoir appris ou parler différentes langues, etc.
Il n'est cependant pas rare que des lamas dedifférentes lignées aient des visions, rêves ou documents confidentiels à caractère prophétique et que ceux-ci se rapprochent du groupe de recherche du Tulku allant se réincarner afin de contribuer à la reconnaissance. Mais la reconnaissance officielle est toujours issue de l'ensemble des lamas de la lignée particulière dont le Tulku est issu.

Il existe aujourd’hui un désaccord sur la reconnaissance duXVII Karmapa qui s’enracine dans les luttes de légitimité entre deux régents en charge des destinées de l’école Karma Kagyu : Shamar Rinpoche et Taï Sitou Rinpoche.

Shamar Rinpoché (actuellement Mipham Chokyi Lodro), a eu une grande importance dans la lignée Karma Kagyu par le passé. Cependant au milieu du xviiie siècle, le gouvernement tibétain interdit officiellement la reconnaissance desincarnations futures de Shamar Rinpoché suite à son implication dans la tentative d'invasion du Tibet par les Gurkhas du Népal, ces forces ayant été repoussées par le gouvernement tibétain avec l'appui des Mandchous. Sa reconnaissance en tant que Shamarpa fut rétablie en 1964.

Représentants du monastère de Palpung (dpal spung) situé à Dergué (sde dge) dans la région du Kham (Tibet oriental), lesTaï Sitou Rinpoché ont depuis plusieurs incarnations des relations de maîtres à disciples avec les Karmapas et sont souvent les détenteurs de la lignée Karma Kagyu qu'ils transmettent aux Karmapas.

Certains voient dans le conflit l’action d’agents chinois ayant infiltré les deux partis pour affaiblir l’école Karma Kagyu. D'autres pensent que le 17e Karmapa pourrait à l'avenir remplacer le 14edalaï-lama s'il prenait sa retraite en tant que chef du gouvernement tibétain en exil. Orgyen Trinley Dorje fut le premier tulku reconnu à la fois par le 14e dalaï-lama et par les autorités de la République populaire de Chine depuis 1959. Alors qu'il avait 10 ans, en 1994, il a rencontré Jiang Zemin. Selon la presse officielle chinoise, après avoir rencontré en janvier 1999 Li Ruihuan, il auraitdéclaré vouloir « œuvrer à l’unification du territoire et à l’unité nationale ». Li Ruihuan avait alors déclaré que les « progrès » du Karmapa « auraient une grande influence sur le développement et la stabilité du Tibet ». Les autorités chinoises ne permirent pas à Orgyen Trinley Dorje de se rendre auprès des détenteurs de l'enseignement de la lignée Karma Kagyu ni à ses détenteurs de lui rendre...
tracking img