Tibo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 50 (12276 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ci-dessous un cours sur la vérité. S’appuyant sur des éléments mis en place en classe, il touche et met en forme plusieurs thèmes du programme (la vérité, le sujet, la raison et le réel, la conscience, l’inconscient, la religion, la démonstration, la culture, la technique…) et donnera lieu en conséquence à des interrogations. Je recommande donc de le travailler méticuleusement. Naturellement jereviendrai en classe sur les éventuelles difficultés. Pour ceux ou celles d’entre vous qui ne pourraient pas le tirer j’en donnerai des exemplaires photocopiés à la rentrée.
Bonne fin de vacances et bonne année à tous,
Alain David
PS Lisez également le cours sur Descartes (avec le texte correspondant de la première Méditation, dans le manuel, pp. 103- 107) ainsi que le cours surKant.

La vérité
Introduction
La scolastique (« philosophie de l’école ») est au Moyen Âge la manière dont les théologies chrétienne, juive, musulmane, utilisent la pensée grecque (principalement la pensée d’Aristote) pour penser le dogme religieux. La définition scolastique de la vérité est la suivante : veritas est adaeqation rei et intellectus. La vérité est l’adéquation de la chose et del’intellect. Autrement dit la vérité est la correspondance entre la chose et l’idée. Par exemple je dis que la craie est jaune, je regarde la craie et je vois qu’elle est jaune : j’ai dit la vérité.
Cette définition est donc très simple, et même, en dépit de la référence au latin, triviale : je dis la vérité quand je dis ce qui est. Pourtant, considérée plus attentivement, elle estincompréhensible : je dis que la craie est jaune, mais cette constatation est ce que je pense, une émanation de moi-même. La craie est ce quelque chose extérieur à moi, qui n’a rien à voir avec moi. Comment ce qui est en moi, qui est moi, « rejoint »- il ce qui est « dehors » et qui n’est pas moi, qui est un ceci complètement étranger à moi. Comment comprendre la « correspondance », l’adaequatio, entrel’intérieur et l’extérieur ?
Cette question est si complexe que la réponse traditionnelle, celle de la métaphysique, consistera à passer par « Dieu » pour la résoudre : c’est « Dieu » qui assure la correspondance, la pensée de « Dieu en moi » devra, dans le contexte religieux de la pensée scolastique assurer la correspondance entre l’intérieur et l’extérieur, « Dieu » est en moi l’assurance que ce que jepense correspond à ce qui est. Comprendre cette situation, par-delà le folklore d’une culture médiévale qui n’est plus la nôtre, pouvoir également la questionner, va déterminer notre trajet dans cette réflexion sur la vérité.

I Les métaphores de la vérité
Introduction : le langage de la vérité utilise des métaphores optiques et des métaphores de la prise. Pour la vue : voir, clair, distinct,obscur etc… Mais aussi des mots plus techniques : intuition (du latin intuieri = voir) ; théorie (du grec theorein = voir) ; phénomène (du grec phainestai apparaître). Mais encore des métaphores sur ces métaphores : la raison comme « œil de l’âme » (Platon) ou comme « lumière naturelle » etc… Pour la prise : prendre, comprendre, apprendre etc… Ou tous les dérivés et composés issus du latincapere prendre : concept, perception, exception etc…Ou encore des mots plus triviaux : maintenant : ce qu’on tient en main = le temps comme ce dans quoi se tient le présent. Ou encore des mots qui disent les deux, à la fois l’apparaître et le tenir : la forme, c’est-à-dire ce qui montre et qui contient (cf l’eidos platonicien, l’idée, l’essence, souvent traduit par forme)
A Signification desmétaphores
Selon l’étymologie de ce mot une métaphore « porte au-delà » : elle conduit un mot de son sens propre, exact, vers son sens figuré.
1. Les métaphores optiques.
Leur sens propre est le sens biologique, renvoyant à l’œil, ou à l’appareil oculaire, à la lumière etc… Le sens figuré est celui qui est engagé dans l’expression de la vérité. On se propose ici de montrer que le sens figuré en...
tracking img