Tirade de sganarelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1220 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé de la tirade de Sganarelle, Acte I scène 1.

Présentation du plan :

I – Le portrait de Don Juan par son valet, Sganarelle
1) Son portrait moral.
2) Son comportement envers la société de son époque.
II – L’autoportrait implicite de Sganarelle.
1) Sganarelle veut épater Gusman.
2) L’incertitude de ses propos.

Rédaction du commentaire :

Molière est uncélèbre dramaturge français du XVIIème siècle qui a écrit de nombreuses pièces de théâtre telles que : Les femmes savantes, Tartuffe, Le malade imaginaire. Dans cette pièce qui s’intitule Dom Juan écrite en 1665 l’auteur nous présente le héros éponyme, qui passe son temps à courtiser et à séduire des femmes. Dans cette œuvre, nous allons voir en quoi la tirade de Sganarelle est le complément de lascène d’exposition. Dans un premier temps nous étudierons le portrait de Don Juan par Sganarelle puis dans un second temps nous analyserons l’autoportrait que Sganarelle fait de lui implicitement.

Dans ce texte, Sganarelle, le valet de Don Juan se livre à un portrait de son maître.


Tout d’abord il dresse un portrait moral qui est négatif. Il fait un blâme de D.J.

En effet, il utiliseun superlatif pour caractériser Don Juan « le plus grand scélérat » qui désigne D.J comme un criminel, un coupable. Il utilise aussi une énumération de termes particulièrement négatifs « un chien, un diable, un turc, un hérétique qui ne croit ni ciel ni enfer, ni loup-garou, qui passe cette vie en véritable bête brute ». Ces termes impliquent un jugement de valeur négatif car il compare D.J à unanimal qui n’a aucun scrupule et aucune limite. On peut voir aussi que D.J n’est pas un adepte de la religion comme le suggère l’expression « qui ferme l’oreille à toutes les remontrances chrétiennes ». Il est aussi comparé à « Sardanapale » le dernier grand roi d’Assyrie qui montre que D.J est toujours avide de nouvelles conquêtes et pour insister sur ce fait, Sganarelle utilise une exagération« il aurait épousé toi, son chien et son chat » ce qui montre encore une fois que D.J n’est jamais rassasié en terme de conquêtes féminines. Mais malgré tout cela, c’est un séducteur « épouseur à toutes mains » et aussi on apprend par son valet qu’il a beaucoup de succès «  et si je te disais le nom de toutes celles qu’il a épousés en divers lieux, ce serait un chapitre sans fin » son valet utilisemême une métaphore « chapitre sans fin » pour insister sur le fait que D.J a réussit à conquérir beaucoup de femmes.

Le portrait de D.J par Sganarelle permet aussi de mettre en évidence le comportement de son maître envers la société de son époque.

Tout d’abord, on constate que D.J n’est pas un religieux, il ne croit pas en Dieu « qui ferme l’oreille à toutes les remontrances chrétiennes » etque, en plus de cela, il réfute toutes les règles que la religion impose comme l’indique l’expression « et qui traite de billevesées tout ce que nous croyons » donc non seulement il ne respecte pas les règles de la religion mais en plus de cela, il traite ces règles de choses complètement fausses « billevesées ». Comme il n’est pas croyant, D.J ne respecte pas le sacrement du mariage « un mariagene lui coûte rien à contracter ; il ne sert point d’autres pièges pour attraper les belles, et c’est un épouseur à toutes mains ». La religion ne l’intéresse pas du tout, ce qui à cette époque, est grave et très particulier dans une société très croyante. Quand D.J chercher à courtiser une femme, il se moque du milieu social de ses prochaines conquêtes « dame, demoiselle, bourgeoise, paysanne, ilne trouve rien de trop chaud ni de trop froid » alors que à cette époque, les personnes ne se mélangeaient pas. En effet les nobles se mariaient avec les nobles et ainsi de suite. Le non-attachement à la religion et à la classe sociale était très choquant dans la société d’autrefois.

Avec l’énonciation du portrait de Don Juan, Sganarelle fait, sans le savoir, son autoportrait.

Tout...
tracking img