Titrisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1322 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA TITRISATION : ENJEUX ET OPPORTUNITES

amélioration de la rentabilité de la banque. Par ailleurs, la titrisation peut aussi entraîner un abaissement du coût des ressources ; le financement s’effectue sous une autre signature – celle du FPCT – contre une classe d’actifs dont la qualité peut être rehaussée en y adossant certains mécanismes de couverture tels que : une assurance externe, desparts à amortissement séquentiel et/ou subordonné, un surdimensionnement etc. On obtient alors un FPCT qui a une meilleure signature que celle de son émetteur et qui peut donc lever des ressources à des conditions moins coûteuses. Ce sont ces mêmes avantages qui ont motivé le CIH à titriser une partie de ses créances. Pour ce faire, il a crée en avril 2001, avec la CDG, Le Crédit Immobilier deFrance, La Proparco, Upline et MSIN, la première société de titrisation en Afrique et dans le monde arabe. Cette société, dénommée Maghreb Titrisation, a pour mission l’ingénierie financière, le montage, la gestion et le dépôt de tout FPCT. Son premier projet est la structuration et la gestion d’un FPCT de 500 MDH pour le compte du CIH. Ce fonds sera constitué le premier semestre 2002. Il se compose decréances hypothécaires de 1er rang, consenties pour l’acquisition ou la construction de logements individuels. Pour acquérir ces créances, le FPCT émettra des parts en plusieurs catégories, chacune ayant ses propres caractéristiques en terme de durée, taux, risque et amortissement. Plusieurs techniques de couverture ont été prévues dans le cadre du rehaussement de crédit, dont notamment, unestructuration subordonnée, un système d’avances de liquidité et une assurance externe. Ceci dit, Les questions qu’on peut se poser sont les suivantes : est ce qu’à travers quelques opérations de titrisation, on peut considérer le problème du financement du logement résolu ? Sinon, comment accélérer ou optimiser la concrétisation de la relation cause à effet entre la titrisation et le financement dulogement ? Les expériences étrangères nous révèlent que c’est un travail de longue haleine dont l’implication des pouvoirs publics est incontournable. En effet, pour que la titrisation produise les résultats escomptés, il faut que le recours à cette technique soit récurent, et accessible à d’autres établissements de crédit. Et encore plus important, il faut que les investisseurs y trouvent unintérêt. C’est ce qui conditionne le succès de la titrisation en tant que véhicule de dynamisation du financement du logement et c’est à ce niveau là que l’intervention des pouvoirs publics reste indispensable. Voici quelques idées perfectibles qui peuvent être mises en oeuvre en vue de susciter l’intérêt pour la titrisation et accélérer sa mise en place. Garantie de l’état : accordée à une catégoriespécifique de prêts que les pouvoirs publics souhaitent encourager, par exemple aux portefeuilles de prêts sociaux. Bénéficieront de cette garantie, seuls les portefeuilles de créances destinés à la titrisation, pour un montant minimum par transaction étant fixé à l’avance, par exemple à 300 MDH, et satisfaisant certains critères
5

Hicham KARZAZI* Le marché financier Marocain s’apprête à accueillirson nouveau né, le Fonds de Placements Collectifs en Titrisation (FPCT). Cette structure qui n’est autre qu’un véhicule de transformation de créances en valeurs mobilières, est porteuse de grands espoirs quant à la dynamisation du financement de l’économie, en particulier le secteur du logement. Elle permet de lever les contraintes de liquidité et de risque inhérentes à l’activité du crédithypothécaire en multipliant la capacité de financement des établissements de crédit et en optimisant leur gestion de bilan. Elle présente aussi une opportunité pour les pouvoirs publics. Ces derniers peuvent utiliser la titrisation comme levier pour le développement et l’amélioration de différents programmes liés au logement. En octroyant des prêts sur de longues durées, les banques courent des...
tracking img