Titrisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 46 (11416 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PLAN :
Introduction
Volet I : La pratique de la titrisation par les banques :
1-Définition et principes de la titrisation :
2-Structuration de l’opération de titrisation :
3-METHODES ET FORMES DE LA TITRISATION :
A. La titrisation classique (la cession parfaite)
B-Titrisation synthétique

VOLET II : La pratique de la titrisation par les entreprises non bancaires :

1-L’importance de la gestion du poste client pour l’entreprise 
2-Mécanisme de rechargement du FCC en créances et

L’ajustement des flux :

VOLET III : La pratique de la titrisation par les assurances :1- La titrisation de l’assurance non-vie
2-La titrisation de l’assurance vie

Volet IV : Caractéristiques communes de la titrisation(banque,entreprise
et assurrance) :

1-montage et mécanisme de titrisation 
2-Rôle des différents intervenants 
3- Les risques associés aux opérations detitrisation 
4- Les techniques de réduction des risques liés à la titrisation :

CONCLUSION

Introduction

La titrisation est une technique sophistiquée de l’ingénierie financière. Elle se définit comme l’opération qui consiste à transformer des créances en des titres négociables sur un marché financier.

Plus précisément, elle consiste pour une banque, unétablissement financier, voire une entreprise, à sortir des créances de son bilan en les cédant à un véhicule ad-hoc qui se refinance directement ou indirectement, auprès d’investisseurs.

La titrisation s’est développée et a conquis la plupart des banques et ensuite les entreprises en leur permettant de gagner en liquidités, de réduire leur risque et d’augmenter leur rendement.La titrisation, qui fut introduite au Maroc depuis avril 2002, est une technique d’ingénierie financière qui permet d’organiser les actifs financiers d’une entreprise par le biais de créances, ou d’actifs générateurs de cash-flows. Ce système a pour avantage de rendre liquide un actif et de céder le risque en lui permettant de se re-financer.

Volet I : La pratique de la titrisation par lesbanques :

1-Définition et principes de la titrisation :

La titrisation est une technique financière qui consiste classiquement à transférer à des investisseurs des actifs financiers tels que des créances (par exemple des factures émises non soldées, ou des prêts en cours), en transformant ces créances, par le passage à travers une société ad hoc, en titres financiers émis sur le marché descapitaux.

Une telle titrisation s'opère en regroupant un portefeuille (c'est-à-dire un lot) de créances de nature similaire (prêts immobiliers, prêts à la consommation, factures mono-thématique, ...) que l'on cède alors à une structure ad hoc (société, fonds ou trust) qui en finance le prix d'achat en plaçant des titres auprès d'investisseurs. Les titres (obligations, billets de trésorerie, ...)représentent chacun une fraction du portefeuille de créances titrisées et donnent le droit aux investisseurs de recevoir les paiements des créances (par exemple quand les factures sont payées, ou quand les prêts immobiliers versent des mensualités) sous forme d'intérêts et de remboursement de principal.

La titrisation peut s'appliquer à des portefeuilles de créances ou de biens immobiliers,comme à tout actif distribuant des paiements à venir, qu'il s'agisse ou non de créances. Dans sa forme la plus courante, elle consiste, pour une société détentrice d'actifs peu liquides, à vendre ceux-ci à une entité intermédiaire créée pour l'occasion qui finance cet achat en empruntant sur le marché par l'émission de titres de créance négociables garantis par les actifs.

Les titres sont...
tracking img