Tocqueville

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1382 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE 4 : EGALISATION DES CONDITIONS
ET DEMOCRATIE dans l’analyse de Tocqueville

I) Les liens entre l'égalité et la démocratie

A) Le processus d’égalisation des conditions

Ce qui fonde et définit la démocratie, c'est un processus universel et inéluctable que Tocqueville nomme l'égalisation des conditions. Dans les sociétés de type aristocratique, la situation sociale de chaqueindividu se définit par son milieu d'origine (naissance) et détermine la position et la vie sociale qu'il occupera. Par contre, dans les sociétés démocratiques, la position sociale héritée est supprimée (abolition des privilèges) et tout le monde doit pouvoir accéder à toutes les positions sociales.

L'égalisation des conditions ne doit pas conduire, selon Tocqueville, à mettre tout le monde dansla même situation. Si les situations se rapprochent - ce qui favorise la moyennisation de la société - Tocqueville voit plutôt « une sorte d'égalité imaginaire », qui est le sentiment partagé par tous que tout le monde est l'égal des autres. Cette égalisation des conditions ne veut donc pas dire suppression totale des inégalités. Il existe toujours « des maîtres et des serviteurs » mais il nefaut plus que cette relation soit héréditaire. Elle doit être libre, c'est à dire dépendre des mérites de chacun, et temporaire, c'est à dire que la position de chacun peut changer (les serviteurs peuvent devenir les maîtres).

L'égalisation des conditions est renforcée par la passion des hommes pour l'égalité. Plus les inégalités se réduisent et plus le sentiment d'inégalité est, paradoxalement,fort. Le volonté d'égalité est donc encore plus forte. Les inégalités ne disparaissent pour autant pas car elles font partie du système et elles sont la base même du fonctionnement de la société.

B) Le développement de la démocratie

Ce processus se fait, selon Tocqueville, en deux étapes :
- la première étape est sociale. Elle est en même temps un état (égalité sociale) et un processus(égalisation). L'abolition des privilèges permet l'émergence de la démocratie de droit et l'égalisation des conditions économiques entraîne la démocratie de fait ;
- la deuxième étape est politique. Les inégalités se réduisent mais elles deviennent malgré tout de plus en plus insupportables. Les luttes politiques pour leur suppression s'enchaînent. Cette démocratie politique est la formeinstitutionnelle de la démocratie sociale.

C) La transformation de la structure sociale par l'égalisation des conditions

Une des principales conséquences de l'égalisation des conditions est le développement de la mobilité sociale. Comme les situations ne sont plus héritées, les fortunes peuvent « se faire et se défaire » (Tocqueville a étudié la société américaine) donc les positions sociales nesont plus acquises de manière définitive.

Une autre conséquence de l'égalisation des conditions est le développement des classes moyennes : c'est le processus de moyennisation de la société. Celui-ci se caractérise d'abord par le rapprochement des situations : « les riches deviennent moins riches, les pauvres moins pauvres. » Mais aussi, ce processus de moyennisation entraîne la possibilité dechanger de situation : la classe moyenne n'est pas qu'une classe centrale, elle est aussi une classe de passage où se croisent des personnes de situations très différentes comme les salariés, les commerçants, les artisans, les employés... mais poursuivant des objectifs communs comme la recherche de la richesse, du bien-être, du confort...

Tocqueville insiste sur le fait que les sociétésdémocratiques ne se dirigent pas vers une égalité parfaite entre tous les citoyens. Les inégalités ne cessent de se renouveler à cause des inégalités naturelles (intelligence) et de la forte compétition pour égaler les autres voire les dépasser.

II) L’égalisation des conditions a des effets pervers

A) Le risque de l’égalitarisme

L'égalitarisme est la négation des différences légitimes...
tracking img