Tokyodrift

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (556 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1 Quand vous serez bien vieille, au soir à la chandelle,
Assise auprès du feu, dévidant et filanta,
Direz chantant mes vers, en vous émerveillant :
« Ronsard me célébrait du temps que j’étaisbelle. »

5 Lors vous n’aurez servante oyant telle nouvelle,
Déjà sous le labeur à demi sommeillant,
Qui au bruit de Ronsard ne s’aille réveillant,
Bénissant votre nom de louange immortelle.

Jeserai sous la terre, et fantôme sans os
10 Par les ombres myrteuxa je prendrai mon repos ;
Vous serez au foyer une vieille accroupie,

Regrettant mon amour et votre fier dédain.
Vivez, si m’encroyez, n’attendez à demainb :
Cueilllez dès aujourd’hui les roses de la viec.

(Orthographe modernisée)

a Allusions mythologiques. Lire « Les Parques » sur Wikipédia.
« Ombres myrteux » : dans lesenfers, lieu où l’on accueille les couples amoureux.
b Lieu commun de la morale épicurienne (Cf. Horace, Carpe diem, « cueille le jour »).
c Métaphore.

Pour l’étude du texte…

Forme du poème :sonnet / alexandrins. Rimes ABBA / ABBA / CCD / EED.

Un tableau nostalgique et réaliste de la vieillesse

Le poète se projette dans le temps : le premier quatrain est une description de la viemonotone d’une femme âgée. Le poète insiste sur l’âge (« bien vieille ») et les occupations calmes de la femme en question (« dévidant et filant » ; les participes présents créent un rythme lent).L’évocation de la fin de journée (« au soir ») fait penser à la fin de la vie. L’oppositon futur / passé (« serez », « direz » / « célébrait » (la femme était la muse du poète), « j’étais ») souligne ladifférence entre la beauté (propre à la jeunesse) et la vieillesse.
Le premier tercet et le premier vers du second tercet opposent la mort du poète (champ lexical de la mort : « sous la terre », « fantôme», « sans os » et « repos ») et la vieillesse d’Hélène qui regrettera de ne pas l’avoir aimé (« regrettant […] votre fier dédain »).

Une déclaration d’amour particulière

On remarque...
tracking img