Tomate sous serre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4725 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION
La culture de tomate de primeurs, produit
leader à l'exportation, a connu de fortes
mutations technologiques au cours des dix
dernières années pour s'adapter aux exigences
de qualité et de calendrier imposés par
les marchés, et permettre de relever le défi de
la compétitivité par rapport aux autres origines
concurrentielles.
Ces mutations se sont manifestées sur le
plan dela production, notamment par la
reconversion d'une grande partie des cultures
de plein champ, qui ont été réduites de 70 %
en l'espace de 10 ans, passant ainsi de
4.850 ha en 1988-89 à 1.500 ha en 1998-99.
La culture de la tomate sous abris-serres, qui
permet l'adoption de techniques culturales plus
appropriées, a été multipliée par 2,2 fois
pendant la même période pour atteindre 3.700
haen 1998/99 contre 1.680 ha en 1988/89.
La production globale de tomate de primeur
est passée de 307.000 t en 1988-89 à 560.000 t
en 1998-99 enregistrant ainsi une augmentation
de 85 %. La tomate sous serre intervient
actuellement pour 85 % dans la production
globale contre 47 % en 1988/89.
Les efforts d’adaptation et de modernisation
en matière de techniques de production, deconditionnement et de commercialisation
ont permis un doublement des exportations
entre la période 1980-90 (100.000 t/an) et la
période 1996-99 (200.000 t/an).
EXIGENCES PÉDO-CLIMATIQUES
La tomate "Lycopersicum esculentum Mill"
appartient à la famille des solanacées, d’origine
tropicale (Amérique latine). Elle a des
exigences particulières: sensible au froid,
craint beaucoup le gel et les ventschauds
(chergui) et très exigeante en température.
Température
La température est le facteur le plus déterminant
dans la production de la tomate. Celle-ci
réagit énormément aux variations thermiques.
Les basses températures (7), qui
sont d'ailleurs les plus rencontrés au Maroc, certains
micro-élèments restent peu disponibles à la plante
(Fe, Mn, Zn, Cu). La carence la plus fréquente estcelle de fer, elle apparaît en général à un stade
avancé de la culture. Dans ce cas, une correction
ferrique par un apport d'engrais foliaire ou en fertigation
est nécessaire.
Salinité
La tomate est classée parmi les plantes à tolérance
modérée vis à vis de la salinité. Lorsque la conductivité
électrique (CE) est de 4 mmhos/cm, soit 2,5 g/l
de sels totaux, le rendement baisse de 10 %.Cependant,
la baisse du rendement peut atteindre 25 % à
une salinité de l'ordre de 4 g/l. L'impact de la salinité
est plus grave sur le rendement export, suite à la
réduction du calibre du fruit. A cet effet, un contrôle
de la CE durant tout le cycle de la culture est indispensable.
Le contrôle se fait au niveau des
goutteurs (solution fille) à l’aide d’un conductimètre
et elle doit être maintenueentre 1 et 2 mmhos/cm
en fonction du stade de la culture et de la saison.
TECHNIQUES CULTURALES
Choix du terrain
Les conditions nécessaires que doit avoir une
parcelle destinée à recevoir les abri-serres sont
comme suit:
l La parcelle ne doit avoir porté de tomate ou d’autres
solanacées sur une période d'au moins 3 ans
l Eviter les sols avec dalles calcaires et caillouteuses
l Eviterles sols infestés de nématodes et en vers
blancs
l Installer les serres de préférence dans des terrains
vierges ou à défaut bien reposés
l Eviter les terrains de forte pente et ceux exposés
aux vents dominants
l Eviter les terrains où le risque de gel est possible
Préparation du terrain
Avant l'installation des serres, il faut procéder aux
opérations suivantes:
l Epierrage s’il estnécessaire
l Labour profond sur au moins 30 cm
l 2 passages de cover-crop afin d'avoir un sol meuble
et bien aéré
l Nivellement: le terrain ne devant pas avoir une
pente qui dépasse 1%
Montage des serres
Les abri-serres utilisés au Maroc sont soit métalliques
(Tunnels et Multichapelles), soit en bois. Ce
dernier type présente l'avantage du coût d'installation
moins onéreux; néanmoins, il...
tracking img