Top 180 marques business montres : le vrai poids ds marques de montres

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1191 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PREMIER CLASSEMENT BUSINESS MONTRES

Top 180 Marques les bons chiffres ne feront pas les bons amis !
Pour clarifier les positions relatives des uns et des autres, une approximation à prendre pour ce qu’elle est : estimative et révisable… Mais c’est la première jamais publiée ! Peu de professions cultivent le secret statistique comme l’industrie de la montre. On connaît, mois après mois,voiture par voiture, le nombre de Rolls-Royce, de Porsche ou de Ferrari vendues sur chaque marché, et même le concessionnaire qui les a vendues. Il est possible de tracer le moindre yaourt mis sur le marché, son prix et son linéaire d’origine. Pourtant, il est impossible de savoir qui a vendu quoi et pour combien en matière de montres. Le phénomène est aggravé par la consolidation des comptes au seindes grands groupes. Impossible de calculer les parts de marché respectives – à la fois pour l’ensemble du marché et par tranches de prix. En quoi est-ce gênant de dire que Rolex détient de 13 à 16 % du marché mondial des montres de qualité ? Impossible n’est pas français ! On peut recouper les informations lâchées ici et là avec les éléments disponibles auprès des analystes financiers, qui varienteux-mêmes de 50 % dans leurs estimations « professionnelles ». On peut compiler les informations lâchées parcimonieusement dans la presse à travers le monde. On peut reconstituer l’activité à partir du chiffre connu d’une année donné (même avoué rétrospectivement), si on le compare à un taux de progression admis par la suite dans d’autres interviews. Il suffit parfois d’avoir un chiffre régional –plus facile à obtenir, en volume ou en valeur – pour en déduire le chiffre global, les parts des différentes zones ne semblant pas couvertes par le secret. On ne peut pas se contenter de multiplier le prix public moyen par le nombre de pièces estimées : chaque marque offre à ses détaillants un taux de marge « sur mesure ». Le jeu des filiales (qui fait remonter davantage de profits vers la marque)et la marge variable des agents compliquent toute évaluation. De toute façon, la part des ventes en boutiques monomarques exclusives échapperait à ce calcul : c’est notamment le cas pour les montres Louis Vuitton. Sans parler des
BMJ 41 – page 2, 6, 8 – CONFIDENTIEL – folio 1/3

marques comme Patek Philippe qui pratiquent la vente directe auprès de quelques détaillants d’élite. Facteursupplémentaire de complexité : les compagnies asiatiques qui vendent les mêmes produits sous des marques commerciales différentes selon les marchés. Pour une montre vendue 100 au public, la marque peut donc encaisser 20, 30, 50, 60 ou 100 selon les cas : tous ces éléments ont été pris en compte pour pondérer ce Top 170 Marques. Bref, tous les indices qui circulent à travers le monde (LGI aux Etats-Unisest un des meilleurs, mais limité au seul marché américain) ne sont que des données approximatives et surtout géographiquement limitées. Tous ces chiffres sont à prendre avec les précautions de rigueur : cette estimation n’est absolument pas « autorisée » par les marques, ni surtout officielle. Elle est entachée, selon les marques, de marges d’erreur variables. Audemars Piguet publie ses comptes,mais comment estimer le volume d’activité horlogère de Chanel, un groupe privé qui n’a jamais publié le moindre chiffre ? Idem pour la marque Louis Vuitton, dont les résultats horlogers sont consolidés dans ceux du groupe LVMH, et non dans les comptes de la branche Montres et Joaillerie… Trois chiffres par marque (rang, valeur, volume) : trois occasions de se tromper, soit 540 errreurspotentielles. Et 540 raisons de se fâcher avec ses amis. Ce classement n’en est pas moins réaliste. J’estime qu’il est fiable à 75 % : trois chiffres sur quatre sont à peu près justes, mais lesquels ? En améliorant cette marge d’erreur ne serait-ce que de 10 % par an, on ne devrait plus être très loin de la vérité dans trois ans… Et, maintenant, contestataires de tous les pays, unissez-vous ! G.P. • Ne...
tracking img