Tourisme agence de voyage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3269 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ISSN 0295-9976

N° 161 – février 2003

Vacances, week-ends : les incidences des 35 heures
Patricia Croutte, Georges Hatchuel
En juin 2002, l’aménagement et la réduction du temps de travail (ARTT) concernait 62 % des salariés, soit 26 % de la population de 18 ans et plus. Quelle influence les 35 heures ont-elles eu, l’an dernier, sur les comportements de départs des Français ? Une étude duCRÉDOC, réalisée pour la Direction du Tourisme, Département de la Stratégie, fournit les premiers éléments de réponse : ce ne sont pas les effets de la loi en matière de voyages, de départs en vacances ou en weekend qui sont cités au premier chef par les intéressés ; le repos ou le temps consacré à sa famille arrivent bien avant. Les 35 heures semblent autant jouer sur la façon de partir (16 % dessalariés concernés disent être partis de façon non planifiée, au dernier moment, 14 % en décalant leurs horaires…) que sur les taux de départs euxmêmes (20 % revendiquent des vacances plus longues, 12 % évoquent des départs en week-ends supplémentaires). Il apparaît aussi que les 35 heures auraient, dans leurs premières implications, plutôt contribué à accroître les inégalités en matière dedéparts, certaines catégories de salariés (cadres et Franciliens, par exemple) en tirant davantage profit.

Un bénéficiaire sur six part davantage en voyage grâce aux 35 heures
Interrogés sur les activités auxquelles ils consacrent « davantage de temps » depuis leur passage aux 35 heures, les salariés bénéficiaires de la loi mettent en avant le repos (47 %), la famille et les enfants (45 %), lebricolage et le jardinage (41 %), l’accueil d’amis (34 %), les courses (33 %) ou encore la télévision (31 %). Dans une moindre mesure, ils profitent du temps gagné

pour partir en voyage (16 % de citations). Plus prosaïquement, 20 % ont pu allonger leurs vacances grâce à des journées ARTT et 12 % disent être partis davantage en week-end. Cette hiérarchie fluctue en fonction des caractéristiques dessalariés : les femmes reçoivent plus volontiers des proches, les hommes s’adonnent davantage au bricolage ; les chargés de famille se consacrent plus à leur progéniture tandis que les « sans enfants » sortent davantage… En tout état de cause, une constante s’impose : les Franciliens sont ceux

ARTT : le temps consacré « en plus » à différentes activités
Comparaison des réponses des salariésbénéficiaires de la loi et des futurs bénéficiaires (respectivement 26% et 16% de la population) en %
Exemple de lecture : alors que 10 % des salariés déjà bénéficiaires de l’ARTT disent consacrer davantage de temps à s’investir dans une association, 26 % des futurs bénéficiaires escomptent consacrer davantage de temps à ce type d’investissement.

Source : CRÉDOC, Enquête « Conditions de Vie etAspirations des Français », juin 2002.

C e n t r e

d e

R e c h e r c h e

p o u r

l ’ É t u d e

e t

l ’ O b s e r v a t i o n

d e s

C o n d i t i o n s

d e

V i e

C e n t r e

d e

R e c h e r c h e

p o u r

l ’ É t u d e

e t

l ’ O b s e r v a t i o n

d e s

C o n d i t i o n s

d e

V i e

qui « valorisent » le plus, dans leurs réponses,l’incidence des 35 heures, et ce dans des domaines aussi variés que le repos, la télévision, les courses, le sport, les amis ou les voyages. L’écart est considérable entre ce que les salariés déjà « passés » aux 35 heures disent qu’ils font du temps gagné et ce que les autres salariés, pas encore bénéficiaires de la loi, imaginent : ces derniers croient que, grâce à l’ARTT, ils pourront partir en voyagedans des proportions deux fois plus élevées que ce qu’ils seront sans doute amenés à faire (31 % escomptent consacrer plus de temps aux voyages). Quant aux non salariés (travailleurs indépendants, femmes au foyer, retraités, chômeurs…), ils idéalisent encore davantage l’effet que la réduction du temps de travail peut avoir sur ses bénéficiaires : 37 % croient qu’on part davantage en...
tracking img