Tourisme culturel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4299 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Benchmarking et performance :

Nous allons voir dans ce cours le modèle DEA.

Post face :
On va rappeler la différence entre l’Efficience et l’Efficacité :
L’efficacité c’est le lien entre l’objectif fixé et le résultat obtenu.
L’efficience c’est la relation entre les moyens utilisés et les résultats obtenus.
Dans ce cours on va utiliser les deux termes pour évoquer l’efficience.
Lebenchmarking c’est identifier un référent à atteindre.
Le benchmark correspond au référent à atteindre.
Il existe quatre formes de benchmarking :
* Le benchmarking interne : C’est un benchmarking qui s’effectue au sein de l’entreprise.
* Le benchmarking concurrentiel : C’est une comparaison qui va se faire sur plusieurs entreprises sur un même secteur d’activité.
* Le benchmarkingfonctionnel : C’est tous ce qui va concerner le fonctionnement de l’entreprise (finance, ressources humaines…)
* Le benchmarking générique : C’est une comparaison sur des secteurs d’activité différents.
Introduction : Outils de microéconomie du producteur.

Dans le cours de microéconomie du producteur nous avons vu les Imputs (facteurs de production), et les outputs (produit final).
La relationentre les imputs et les outputs s’appelle la technologie de production.
La représentation graphique peut se faire sous la forme :

Output
C Frontière de production

A Ensemble de production
Input
En microéconomie, on raisonne sur la frontière de production, que l’on applique sous forme d’équation mathématique que l’on appelle fonction de production.
Si on compare le point A etle point C, on peut dire que le point A n’est pas efficient, alors que le point C l’est, car on peut produire plus en utilisant autant, soit on peut utiliser moins d’imputs et produire autant.
Cela correspond à deux stratégies managériales :
La maximisation du revenu.
La minimisation du cout.
Car cela contribue à maximiser le profit.
En économie pour différencier les situationsefficientes on va utiliser le critère de Pareto, qui est un critère uniquement économique.
Une situation est efficiente au sens de Pareto, si il est impossible d’accroitre la satisfaction d’un individuel sans réduire celle des autres.
Dans le contexte de production :
Dans le sens des outputs : Un choix de production est efficient au sens de Pareto s’il est impossible de produire plus en utilisantautant.
Dans le sens des inputs : Un choix de production sera Pareto efficient s’il est possible de produire autant en utilisant moins.
Nous avons vu le cas ou l’on utilise un input pour un output.
Nous allons voir maintenant ce qui se passe lorsque l’on utilise deux facteurs de production pour un output.
On va supposer que la quantité d’output y est normalisée.
Ceci s’appelle un isoquant carnous comparons à quantité égale.
x2


y2
y1
x1
L’avantage de la méthode DEA c’est qu’elle permet de prendre en compte plusieurs facteurs de production, car on ne peut pas utiliser de méthode graphique.
C’est un outil qui permet d’étudier des technologies de production Multi-input / Multi-output.

On peut aussi avoir le cas ou l’on a 2 output pour 1 input fixe : Si l’onreprésente ça sur un graphique :
y2
A

C B

y1
Le point A et le point B est efficient alors que le point C ne l’est pas.
Historiquement, la reconnaissance de l’inefficience datte de 1950, dont Koopmans, Debreu et Farrell.
La méthode DEA :
De l’anglais Data Envelopment Analysis.

x2
A B

C D
E x1

Laméthode DEA consiste à trouver la plus petite enveloppe convexe.
Pour des approches plus étendues, on va utiliser la méthode DMU : Decision Making Unit, qui est définie à partir de sa technologie de production.
Pour comparer les donner, on va avoir les mêmes variables et les mêmes informations.
Ou peut-on placer ces analyses dans l’entreprise :
Direction

Changement d’organisation...
tracking img