Tourisme dans les favelas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (944 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Favela et tourisme à Rio de Janeiro

Dans une ville où un tiers de la population vit dans des « comunidades », le développement d’un tourisme solidaire transforme des zones de non-droit enpatrimoine culturel et touristique
[pic]

Alors que le Brésil, fort de son développement économique, attire chaque jour plus de touristes venant du monde entier, un phénomènetouristique particulier est en train de se développer à Rio de Janeiro : les favela tours. Il y a encore quelques années, les favelas représentaient tout ce que le Brésil voulait cacher au monde : pauvreté,trafic, drogues, armes… L’illustration la plus forte est sans doute le « mur du son », ces grilles édifiées le long de la route allant de l’aéroport international à la zone sud, et dont l’objectifofficieux est de cacher l’énorme favela qui longe la route aux milliers de touristes arrivant chaque jour. Il ne faudrait pas que leur première vision du Brésil soit le Complexo do Alemão, principalbastion du trafic de cocaïne dans la métropole.

Aujourd’hui pourtant, ce phénomène est en train de s’inverser, au fur et à mesure que se développent les agences de tourisme qui offrent une immersionrelativement complète dans ces zones de non-droit. Car ce qui était hier la honte des politiciens cariocas est en passe de devenir un vrai patrimoine culturel et touristique. D’où vient ce phénomène ?L’origine est multiple, comme souvent. Tout d’abord, elle vient directement de la favela où le repli sur soi des habitants a accouché d’une culture marginale extrêmement riche. Les favelas de Rioregorgent d’associations de quartiers et de centres culturels dont le dynamisme est surprenant. Nos do morro, petite troupe de théâtre de la favela du Vidigal, fait des festivals dans tout le pays. Un filmvient par ailleurs de sortir en salles, composé de cinq court-métrages de réalisateurs vivant dans des communautés. L’usage même du terme « communauté » par ses habitants – les « favelados »...
tracking img