Tourisme de masse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (499 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Doit-on encourager le tourisme de masse dans les pays pauvres ?

Depuis de nombreuses années notre société cherche des solutions pour permettre au pays pauvre de perdre ce qualificatif. Dans lesnombreuses solutions qui ont été proposé, encourager le tourisme de masse à du être une solution proposé plus d'une fois.

Premièrement il est vrai que le tourisme de masse peut être un énorme atoutfinancier dans certain pays. C'est uniquement avec le tourisme de masse qu'un pays peut en faire une partie importante de son produit national. En fait, c'est l'industrie la plus lucrative de laplanète: 12 % du PNB mondial ( Produit National Brut )

Cependant, le tourisme de masse fait que les pays accueillant doivent subir de nombreuse dégradation des sites visités. Car plus les sites sontvisités plus ils sont dégradés par les touristes. De plus le gaspillage des ressources naturelles est immense . Selon l'ONU, la consommation annuelle d'un seul hôtel du Caire équivaut à celle de 3 600foyers égyptiens, qui, eux, sont rationnés. Et, autre exemple, 'un terrain de golf utilise autant d'eau que 60 000 habitants d'une zone rurale.

Il est évident que, en plus de remplir les caissesdu pays, le tourisme de masse permettras de créer des emplois pour les autochtones et donc, supposons, pouvoir remonter la qualité de vie de beaucoup d'hommes et de femmes. Selon l'OIT (Organisationinternationale du travail ), les activités touristiques donnent de l'emploi à plus de 200 millions de personnes à l'échelle mondiale

En dernier lieu, les entreprises et organisations quis'enrichissent avec le tourisme de masse est, bien souvent, une entreprise dont le siège est dans un pays plus riche ce qui signifie donc que une grande partie des bénéfice ne reste pas dans le pays qui en a leplus besoin.
La Banque mondiale estime que plus de 50 % des sommes dépensées par les touristes retournent dans l'économie des pays riches ; la proportion atteint 80 % si la destination se trouve...
tracking img