Tourisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1810 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’identité de l’entreprise : une image, une culture, un projet.
La culture de l'entreprise se définit comme son mode de pensée et d'action habituelle plus ou moins partagé - plus ou moins partagé et qui doit être appris et accepté. Les concepts d'image, de projet et de culture d'entreprise ne doivent pas être confondus. L'identité de l'entreprise englobe tous ces concepts et représentel'ensemble des éléments qui constituent la spécificité de l'entreprise. D’autres parts, une fusion d’entreprises est une mise en commun des patrimoines (une concentration) de deux ou plusieurs sociétés, qui aboutit à la constitution d'une nouvelle entreprise ou à une prise de contrôle.
Deux entreprises qui fusionnent doivent unir, outre leurs ressources, leurs cultures organisationnelles. Toute ladifficulté pour le management consiste à trouver une nouvelle identité à cette entité naissante, tout en faisant renoncer une des deux entreprises, au moins, à ses valeurs fondamentales. Nous pouvons donc nous demander, en quoi la culture d’entreprise détient-elle un rôle fondamentale dans les projets de fusionnements et en règle général ? Et comment, malgré la notoriété de son importance, peut-elle êtrenégligée par certains dirigeants ? Dans un premier temps, nous verrons les différentes composantes d’une culture d’entreprise et l’importance de celle-ci, puis dans une seconde partie nous verrons comment elle peut être bafouée et ainsi être cause de l’échec d’un fusionnement de sociétés.

I – La culture d’entreprise : un rôle majeur...
On peut définir la culture d'entreprise comme étantl'ensemble des connaissances acquises qui influencent le comportement du facteur humain dans l'entreprise.
Il s'agit finalement de l'ensemble des valeurs, des comportements communs, des mentalités et des pratiques professionnelles qui orientent les efforts de personnel vers la réalisation d'objectifs communs. La culture est donc d'abord liée à l'histoire de l'entreprise :

La culture d'entrepriseest également le résultat de la synthèse des cultures individuelles. En effet, chaque individu, avant d'appartenir à l'entreprise, appartient à un groupe social. L'entreprise doit donc intégrer ces différentes cultures et pour cela définir un système de valeurs susceptibles d'être accepté par tous.
Certaines entreprises se sont dotées d'une véritable charte concernant leur état d'esprit : -- parexemple chez Bouygues les valeurs telles que la dignité et les droits de chacun sont respectées -- les croyances sont cohérentes et stables et on demande à tout le personnel d'y adhérer. La charte souligne également l'importance de l'amour du défi, de l'ardeur au travail, ou de l'esprit de challenge. La culture d'entreprise est également liée à la personnalité des dirigeants :
Pour comprendrel'identité d'une entreprise, il importe de connaître son ou ses dirigeants. Il s'agira par exemple de connaître l'histoire du dirigeant dans l'organisation, comment il y est entré, comment il a gravi les échelons, comment il a su consolider son pouvoir. Il faut également connaître sa conception de son rôle, en particulier son style soit centré sur l'action sur l'organisation elle-même et l'action surles hommes qui la composent, soit plutôt orientée vers l'extérieur, les groupes de pression, les relations stratégiques, politiques..
Par ailleurs, un dirigeant possède aussi une personnalité, avec ses pulsions, ses conflits, ses angoisses, etc....
Les symboles peuvent être l’expression de la culture :
Chaque entreprise se repère par des signes distinctifs : logo, de façon de s'habiller,vocabulaire, comportement professionnel type.On trouve également, selon les entreprises, des rites très différents :
le pot de promotion, le pot de départ, le discours de promotion, l'arrosage du nouveau bureau, le cadeau de départ à la retraite, et parfois même le cadeau de licenciement !!
Toute entreprise a également ses tabous, et on sait ce qu'est un tabou :
C'est ce que l'on veut nier,...
tracking img