Tourisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1593 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Étienne Verrette Paquette
Initiation à l’histoire de la civilisation occidentale
HIS-330-910-RE

ANALYSE D’UN DOCUMENT HISTORIQUE
L’ordonnance d’Henri VI
Rapport 4

Travail présenté à
M. Vincent DUHAIME

Département de sciences humaines
Collège Lionel-Groulx
11 mai 2010

La guerre de 100 ans est un des conflits les plus longs de l’histoire. Il a duré de 1337 à 1453. Dans la périodequi nous intéresse, soit les circonstances de l’écriture de l’ordonnance d’Henry VI, Jeanne d’Arc est un personnage marquant. Lors de sa naissance, en 1412, la situation en France est désastreuse. Le pays est en guerre contre l’Angleterre depuis 80 ans. L’Angleterre domine la guerre avec plusieurs victoires en sol français, notamment celle d’Azincourt en 1415, où une grande partie de lachevalerie Française est décimée. La France est également en guerre civile à cause d’une lutte de pouvoir entre les Armagnacs et les Bourguignons, deux puissantes familles françaises. Du côté religieux, ce n’est guère mieux, trois papes se disputant le pouvoir.
Lorsqu’elle est jeune, Jeanne d’Arc n’a rien d’une chef de guerre. Elle vient d’une famille de paysans, des gens honnêtes, des gens qui craignentDieu, comme le dit Ginette Cartier dans son texte sur Jeanne d’Arc, dans le livre Les Grands Personnages Historiques. Jeanne est également très pieuse. Elle commence à combattre lorsque les «voix» commencent à défiler dans sa tête. Ces «voix» sont celle de St-Michel, Ste-Catherine, et Ste-Marguerite. Elles investissent Jeanne d’une mission. Au nom de Dieu, elles lui demandent de délivrer Orléans,qui est aux mains des anglais depuis 1428 puis de faire sacrer Charles VII roi. Ce sont les voix qui lui ont également ordonné de se vêtir comme un homme. Étant très pieuse, Jeanne y a cru et a obéit à ses voix. Elle se croyait comme une envoyée de Dieu. Elle et sa famille craignant Dieu, cette dernière a donc probablement suivit la mission par peur de désobéir à Dieu, par peur de l’enfer.Lorsqu’elle est arrêtée par les autorités anglaises, Jeanne est non seulement accusée de crime de guerre (pour avoir combattu l’Angleterre), mais également de crimes religieux. Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, l’Angleterre et son roi, Henry VI, sont en déclin au moment de l’arrestation. Jeanne représentant le patriotisme populaire, elle contribuait à l’amélioration de la situation de laFrance dans la guerre. Également, ce patriotisme était un danger pour l’alliance anglo-bourguignonne, qui était très fragile. En la condamnant pour crime religieux, les autorités anglaises ont tenté de détruire le patriotisme causé par Jeanne. Également, en condamnant Jeanne pour crime religieux, Henry VI discrédite Charles VII. Il rend Charles VII indigne de ses victoires et de son sacre, quilui ont été attribués grâce à une hérétique. En condamnant Jeanne pour crime religieux, Henry VI attaque directement le roi, selon Ginette Cartier. Il justifie également la tutelle anglaise sur la couronne de France. C’est tout à l’avantage d’Henry VI de la condamner ainsi, ce dernier gardant sa double-couronne intact tout en la consolidant davantage. Aussi, il fallait condamner Jeanne pour crimereligieux pour garder la confiance des soldats anglais. En effet, dès le début de l’implication de Jeanne dans le conflit, les autorités anglaises devaient convaincre les soldats qu’ils combattaient une hérétique, une sorcière. Il aurait été impossible pour les autorités de les convaincre de combattre une envoyé de Dieu, car les soldats étaient aussi chrétiens. Les autorités anglaises avaient doncune raison de plus de condamner Jeanne pour crime religieux. Elles devaient rester cohérentes avec ses soldats. Ceux-ci perdraient confiance en leur supérieures si Jeanne n’était pas déclaré hérétique, ils se sentiraient bernés. Cette raison, bien que moins importantes que les deux précédentes, est fondamentale. Le roi se devait de garder la confiance de ses soldats, déjà fragile à cause de la...
tracking img