Tous les matin du monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1454 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Tous les matins du monde

Pascal Quignard

Questionnaire de lecture

1) Décrivez brièvement la vie de l’auteur. (2 points)

2) De quoi s’est inspiré l’auteur ? (2 points)

3) Quel est son contexte historique ? (2 points)

4) Décrivez brièvement le début du récit. (2 points)

5) Décrivez le personnage de Monsieur de Sainte Colombe. (2 points)

6) Décrivez lepersonnage de Monsieur Marin Marais. (2 points)

7) Quelle est la place de la musique dans le récit? (2 points)

8) Présentez la viole. (2 points)

9) Quelle a été l’évolution de cet instrument ? (2 points)

10) Comment se termine le récit ? (2 points)

Correction

1) Pascal Quignard est né en 1948 à Verneuil-sur-Avre dans l'Eure. Il a été lauréat du prix Goncourt2002 pour Les Ombres errantes publié chez Grasset. Violoncelliste, il fonde le Festival d'opéra et de théâtre baroques de Versailles dont il devient le président. Tous les matins du monde a été écrit en 1991 et fut adapté au cinéma par Alain Corneau. Cette œuvre assoit la réputation de Quignard comme un des auteurs importants de l'époque. Elle suscite de plus l'attrait du public pour la musique deMarin Marais et celle de Sainte-Colombe.

2) Pour écrire son livre, Pascal Quignard s’est basé sur la vie de M. de Sainte Colombe, joueur de viole de gambe et compositeur réputé de la seconde moitié du dix-septième siècle, et de ses relations avec le plus célèbre de ses élèves, Marin Marais (1656-1728), qui connut la gloire auprès de Lully alors que son maître refusait obstinément tous leshonneurs de la cour. Avec 177 pièces pour viole seule et 67 pour deux violes, Sainte-Colombe se révèle un compositeur prolifique.

3) L’histoire débute au printemps de l’année 1650 et se termine au cours de l’hiver 1689. Elle se déroule près de Paris au-delà du fleuve, dans la maison de Monsieur de Sainte Colombe. On fait référence dans le livre aux «Messieurs de Port-Royal » appelés aussi «Les Solitaires » : En 1637, dans les bâtiments inoccupés de l’abbaye de Port-Royal des Champs, s’installent des laïques, souhaitant se retirer du monde pour méditer. Ce sont les Solitaires, qu’on appela aussi les Messieurs de Port-Royal. Ils se consacrent à la prière, à l’étude et aux travaux manuels. Ils entreprennent la restauration des bâtiments de l’abbaye, effectuent des travaux de drainagepour assécher les marécages et rehaussent le sol de l’Église. En 1639, certains des Messieurs de Port Royal ouvrent des classes pour garçons : « Les Petites Écoles. » L’enseignement y est novateur et réputé. Le plus célèbre des élèves de ces Petites Écoles est le jeune Jean Racine. La pédagogie de Port-Royal s’oppose nettement à celle des jésuites et de leurs nombreux collèges.

4) Monsieur deSainte Colombe est un veuf inconsolable. Madame de Sainte Colombe est morte au printemps de 1650 le laissant seul avec deux filles âgées de deux et six ans. Ils habitent dans une maison avec un jardin qui donne sur la Bièvre. Monsieur de Sainte Colombe enseigne la viole qui connaît alors un engouement à Londres et à Paris. C'est un maître réputé. Ses deux filles, Toinette et Madeleine, ont deréelles dispositions pour la musique. Il ne prend aucun plaisir dans la compagnie des gens, ni dans celle des livres et des discours. Il déteste Paris pour le bruit que font les essieux des carrosses et le fer des charrettes. Il est gauche dans l'expression de ses émotions. Il peut aussi être violent et irritable comme il peut être tendre. Très vite les concerts à trois violes des Sainte Colombe sontrenommés.

Bientôt, le roi voulut entendre ce musicien et ses filles. Il dépêche Monsieur Caignet, le joueur de viole attitré de Louis XIV pour inviter Monsieur de Sainte Colombe à se produire à la cour. Celui-ci décline l'invitation en invoquant son grand âge et son dégoût pour le monde. "Le souhait que marque sa majesté est un ordre" lui répond Monsieur Caignet. Monsieur de Sainte...
tracking img