Tous les matins du monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1069 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Comment les costumes font-ils ressortir l’opposition entre deux mondes ?

Lorsque Alain Corneau évoque l’idée d’un film sur la musique au temps de Louis XIV, sur les liens entre la musique et le pouvoir, Pascal Quignard lui conseille de voir le Grand Siècle par la petite porte des jansénistes, par ceux qui incarnent une forme de rébellion. Tous les matins du monde oppose bien deux espaces,celui de la Cour, lieu où le pouvoir s’exprime dans les apparences et celui de l’austère retraite janséniste. L’œuvre cinématographique donne à voir et les costumes – dont certains sont suggérés par le roman – sont évidemment porteurs de sens. Il s’agit de montrer que vêtements et costumes soulignent l’opposition entre le monde de la Cour et celui de la retraite, entre deux approches de la vie et dela musique.

Deux modes de vie sont représentés à travers les personnages de Tous les matins du monde et à chacun correspond un type de costume illustrant d’une part la retraite janséniste, d’autre part la vie mondaine.
Les costumes donnent d’emblée à voir l’opposition entre la mondanité et la simplicité. Le film souligne ce contraste significatif dès les deux premières séquences. A un MarinMarais vieilli, poudré et portant une imposante perruque, succède Sainte Colombe aux cheveux courts, dans un habit noir avec une fraise discrète, tandis que la voix off fait le lien entre les séquences avec : « Il n’était qu’austérité ». Cette opposition se retrouve dans l’épilogue quand le fantôme de Sainte Colombe apparaît dans le même habit noir Marin Marais dans son habit de courtisan. Lasimplicité vestimentaire de Sainte Colombe se retrouve dans le personnage de Madeleine, souvent habillée de gris, ce qui révèle son approche janséniste de la vie. Par contre, si les robes de Toinette sont dans l’ensemble assez simples, leurs couleurs vives soulignent une approche plus pragmatique de la vie. Lors de la scène du trio public, Madeleine porte une robe vert sombre et Toinette une tenue rougeorangé. Toinette ne refuse pas une certaine mondanité, elle sait se plier au jeu social, comme le faisait sans doute sa mère qui, lors de ses apparitions à Sainte Colombe porte des robes de couleur chaude et parfois quelques bagues. On voit aussi Toinette dans une tenue plus sophistiquée lorsqu’elle vient chercher Marin Marais à la Cour. A chaque espace social correspondent des usagesvestimentaires : une simplicité dans la retraite, une certaine recherche bourgeoise et une mondanité poussée jusqu’à l’exubérance à la Cour.
Les costumes non seulement distinguent les deux mondes mais permettent également de critiquer les artifices et le culte du paraître. A cet égard la visite de M.Caignet et de l’abbé Mathieu à Sainte Colombe est révélatrice. Au chapitre V, le noir des tenues de SainteColombe et de l’abbé Mathieu fait ressortir les artifices de ce dernier : habit noir en satin, petit collet à ruché de dentelles et une grande croix en diamants. Les mains de l’abbé sont « garnies de bagues sur une canne en bois rouge à pommeau d’argent. » L’austérité du violiste fait ressortir les excès de la mondanité ecclésiastique des Jésuites. Le film ajoute au costume de l’abbé des chaussettesrouge vif qui annoncent le ridicule du personnage dont la vanité est dénoncée. Cet excès dans les habits et ornements se retrouve chez Marais, notamment lorsqu’il fait répéter la Marche pour la cérémonie des Turcs à l’orchestre du roi. Les habits pompeux font de la Cour le monde de l’artifice et le culte du paraître est dénoncé.

Marin Marais est devenu un personnage important à la Cour.Pourtant, il rend hommage par son récit à celui qui incarne l’autre monde, celui de la retraite. Ses costumes sont emblématiques de son lien particulier avec les deux mondes donnés comme antagonistes.

Les costumes de Marais sont symboliques de son parcours d’un monde à l’autre. Au chapitre VIII, c’est un garçon timide qui se présente perruque à la main devant les Sainte Colombe. Il ne porte pas...
tracking img