Tout doc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 55 (13664 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 7 - La politique de change

Séance 7. La politique de change

1.

Introduction

La politique de change est au centre des débats de politique économique dans les pays industriels comme dans les pays émergents. De multiples exemples attestent de son importance : • en France, le choix de participer au système monétaire européen (SME) en 1979, de s’y maintenir en 1982-83, de renonceraux dévaluations à partir de 1987, de défendre la parité du franc face au mark en dépit d’attaques spéculatives en 1992-93, et enfin d’entrer dans l’euro en 1999, a fortement structuré la stratégie économique. On peut notamment y relier la politique de « désinflation compétitive » initiée au milieu des années quatre-vingt, et l’ajustement budgétaire de la seconde moitié des années quatre-vingtdix. L’impact de ces choix sur la croissance, l’emploi, l’inflation a été considérable. Ils ont fait l’objet de débats très vifs. au Royaume-Uni, la stratégie a été différente : entrée tardive dans le mécanisme de change du SME (en 1990), sortie précoce sous la pression des marchés (en 1992). Cela a amplifié la divergence des cycles économiques à l’égard du continent. La question de la participationà l’euro a structuré le débat de politique macro-économique britannique, et le débat politique tout court, durant les années 2000 à 2003. L’année 2003 a été marquée par les refus britannique (par échec aux « cinq tests » proposés par le Chancelier de l’Échiquier, Gordon Brown) et suédois (par referendum) ; aux Etats-Unis, la politique du « dollar fort » initiée par le secrétaire au Trésor, RobertRubin, en 1995 a contribué à l’expansion des dernières années en attirant les capitaux étrangers nécessaires au financement de l’investissement. Depuis le printemps 2002, le dollar s’est fortement déprécié sans que le solde extérieur américain ne se redresse. Les Etats-Unis ont alors accusé les économies asiatiques, et notamment la Chine et le Japon, de ne pas jouer le jeu de la flexibilité. Cespressions politiques reflètent des demandes protectionnistes croissantes de la part des secteurs industriels ; L’adoption d’un régime de changes fixes a été la pièce centrale des stratégies de stabilisation macro-économique de nombreux pays émergents (Argentine, Brésil, Israël, etc..) dans les années quatre-vingt et les premières années quatre-vingt dix. De même, beaucoup de pays en transition(Pologne, Russie, etc..) ont adopté cette même stratégie pour garantir la stabilité monétaire dans les premières années de la transition vers l’économie de marché. Certains (Estonie, Bulgarie, Argentine jusqu’en janvier 2002) sont allés jusqu’à se priver volontairement de l’autonomie monétaire en mettant en place des caisses d’émissions (currency board) voire à abandonner leur monnaie (Equateur). Cesmêmes régimes de changes fixes sont en partie à l’origine des crises financières des années 1997-1999, notamment parce qu’ils ont encouragé les résidents à emprunter en devises (en négligeant le risque de change) alors que leurs actifs étaient libellés en monnaie locale (currency mismatch), rendant leurs bilans très fragiles en cas de dévaluation. Les pays émergents d’Asie, qui avaientgénéralement adopté des régimes de change fixes mais ajustables, ont subi des crises violentes et extrêmement coûteuses. La Russie a subi une débâcle financière. L’exemple le plus récent est l’Argentine, privée par son currency board de tout instrument de réaction au ralentissement économique, et qui a du l’abandonner au début 2002.









145

Chapitre 7 - La politique de change

2.La politique de change en pratique

Le taux de change est le prix relatif des monnaie de deux pays. Ce prix relatif est constaté lors de tout échange entre des biens ou entre des actifs nationaux et étranger. Dans les pays où le système financier est peu développé, il peut exister autant de taux de change que de transactions (on parle alors de taux de change informels). Dans la plupart des...
tracking img