Tout les matins du monde - pascal quignard (introduction)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (585 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans le premier chapitre de « tous les matins du monde », Pascal Quignard nous plonge dans un XVIIe siècle froid et loin des lumières de la cour. Celui-ci, que l'on peut qualifier de réaliste par lesquelques informations qu'ils nous donnent (époque, lieu, personnage principal...), nous invite dans une campagne du Berry où vie une famille brisé par le deuil. Par ces quelques pages de départ, leromancier nous fait entrer dans leur monde qui dès le commencement, paraît énigmatique. Entre réalisme et mystère, il nous pousse à réfléchir sur l'originalité de cette entrée en matière.

Toutd'abord, nous pouvons donner à ce premier chapitre une part de réalisme puisqu'il nous donne des informations sur l'époque, 1650, sur les lieux, dans le Berry près de la Bièvre, et qu'il nous indiqueaussi, dès le début, que l'atmosphère sera empli par le deuil. Parmi ces renseignements, nous trouvons beaucoup de précision sur le personnage principal qu'est Monsieur de Sainte-Colombe. En effet, cedernier était un réel musicien et Pascal Quignard s'est basé sur cette part d'histoire pour en écrire une fiction. Cet incipit nous apprends qu'après la mort de sa femme, il s'acharne dans son travailet passe ses journées à faire de la viole pour exprimer sa peine. Ses deux filles, Madeleine et Toinette, grandissent dans un endroit où règne le paradoxe de la nature, musique et du deuil. A traversce cadre bucolique, nous entrevoyons un récit tragique qui tourne autour d'un homme inconsolable ainsi qu'amer suite à la mort de sa femme. Inconsolable puisque le souvenir de sa femme est intact danssa mémoire et amer de ne pas avoir été là lorsqu'elle a rendu l'âme.
Ensuite, nous pouvons définir ce début de roman comme énigmatique, tout d'abord par les phrases qu'il veut courtes et la miseen place d'une certaine sécheresse à son écriture. Pourtant, cette dernière se fait à travers un thème qui se veut pathétique, puisque dès la première phrase, un être cher au personnage principal...
tracking img