Tout

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1377 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’état de nature selon Rousseau
Il y a eu beaucoup de malentendus concernant cette notion chez Rousseau :
1. L’homme à l’état de nature n’est pas pour Rousseau l’homme originaire historiquement parlant. Rousseau, pas plus que les autres théoriciens du contrat social, n’est pas assez naïf pour croire que l’état de nature à réellement existé dans le passé. L’état de nature n’est pas une époquehistorique. L'homme à l'état de nature n'est pas l'homme de Cromagnon!
2. L’homme à l’état de nature n’est pas le « bon sauvage » de Bernardin de Saint-Pierre. Le bon sauvage, si sauvage soit-il est déjà un être social et un être moral.
3. Il n’a jamais été question pour Rousseau de prôner un retour à l’état de nature, et ce pour deux raisons : la première est que cela n’aurait pas de sens deretourner à un état qui n’a jamais existé; la deuxième est que l’homme à l’état de nature pour Rousseau n'est pas l'homme parfait, c'est un homme qui n'est pas encore dégradé, mais qui n'a pas encore développé son potentiel : un homme dont l’état de développement moral et intellectuel est nul . L’état de nature n’est donc pas l’état idéal.
L’homme à l’état de nature pour Rousseau est l’homme telqu’il serait s’il n’était pas un être social. Rousseau dit d’un tel être qu’il serait « bon » parce qu’il serait dans l’impossibilité d’être méchant. En effet, pour être méchant, il faut vouloir le mal de son semblable. Mais pour avoir des semblables, il faut déjà vivre en société. N’ayant pas de « prochain », l’homme à l’état de nature ne peut lui vouloir ni bien ni mal. Sa « bonté » est doncpurement négative : l’absence de mal, l'absence d'immoralité, due à son amoralité (absence de morale).
L’état de nature de Rousseau n’est donc ni le produit d’une recherche des origines historiques de l’humanité (l’état originaire) ni le produit de l’imagination (le mythe du bon sauvage) mais un modèle théorique.
Ce modèle théorique est obtenu par analyse de l’état présent. Il s’agit de dégagerpar analyse ce qui, dans les hommes tels qu’ils sont, revient à leur nature et ce qui revient à leur vie sociale. Autrement dit, l’état de nature est le naturel en chacun d’entre nous. C'est pourquoi Lévi-Strauss voit dans Rousseau le précurseur des sciences sociales.
Mais quand on fait abstraction de la dimension sociale, ce qu’on obtient n’est pas un être réel mais justement une abstractionqui fait figure de norme, c’est-à-dire de point de référence, un étalon (mais pas nécessairement un idéal).
L’état de nature est simplement cet état neutre dans lequel l’homme sans être encore perfectionné, n’est pas encore perverti : tout est encore possible pour le meilleur ou pour le pire. L’homme à l’état de nature est perfectible mais aussi dégradable. L’avantage de cet état par rapport àl’état social actuel, c’est que l’homme à l’état de nature n’a pas encore été dégradé; le désavantage par rapport à l’état social idéal (celui du contrat) est que l’homme à l’état de nature ne s’est pas encore perfectionné. Seule une bonne socialisation devrait permettre à l’être humain d’épanouir ses dons potentiels.
Ainsi, comprendre à la fois ce qu’est l’état de nature et ce qu’est l’état socialpour Rousseau, c’est comprendre cette remarque de Rousseau lui-même que « tout tient radicalement à la politique ».

Les deux approches du problème politique chez Rousseau
Toute l’oeuvre de Rousseau est une réflexion sur les conditions de possibilité de la vie morale.
Le thème fondamental en est la liberté. L’intuition profonde de Rousseau est que le problème de la liberté se pose d’abordet avant tout en terme de liberté sociale et politique.
Dans sa réflexion sur le problème politique, Rousseau a emprunté deux voies, celle du Discours sur l’origine et les fondement de l’inégalité et celle du Contrat social..

1) L’approche du Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité
Le problème central du Discours... est celui de l’inégalité et de la propriété, cette...
tracking img