Toutes les opinions se valent-elles?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2308 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :
L’opinion est un jugement, un avis émis sur un sujet. Elle est souvent définie comme étant une croyance peu fiable, incertaine et qui peut varier selon les personnes, les cultures, les pays ou les classes sociales. Un jugement de goût relève de l'opinion, celle-ci est souvent présentée comme un préjugé. Chacun est un jour confronté à donner son opinion sur tel ou tel sujet.L'opinion a donc une valeur : elle nous permet tout simplement de nous exprimer et de nous affirmer. Emettre son avis sur un sujet c’est aussi accepter une divergence d'opinions. Et souvent, parmi ces opinions diverses, quelques unes nous paraissent plus justes, plus fondées que d'autres. L’opinion paraît s’opposer à la vérité, car en effet celle-ci est certaine et indiscutable, elle est le savoircertain de quelque chose. Nous pouvons alors nous demander quelle peut-être la valeur des opinions ? Quel crédit leur accorder ? En effet, si les opinions sont, comme nous l’avons défini, douteuses, cela signifierait qu’aucune ne pourrait être digne de confiance. On peut alors avancer le fait qu’effectivement toutes les opinions se valent, car elles sont toutes équivalentes puisqu’elles sont toutesincertaines. Affirmer que toutes les opinions se valent, c'est aussi dire qu'aucune n'est préférable à une autre. Pourtant, nous sommes sans cesse amenés à faire des choix. Et faire un choix, c'est privilégier une opinion au détriment des autres, c'est accorder à l'opinion choisie plus de valeur qu'à celles que nous avons exclues. Les opinions n'ont donc pas toutes à nos yeux la même valeur: pouragir, il paraît alors impossible d'affirmer que toutes les opinions sont équivalentes. Peut-on donc réellement affirmer que toutes les opinions se valent? Nous tenterons de répondre à cette question et au problème qu'elle soulève dans un développement argumenté.

I. Toutes les opinions se valent
Toutes les opinions se valent, c'est ce que peut laisser entendre l'idée répandue selon laquelle «chacun à droit à son opinion ». D'abord accepter toutes les opinions comme égales, c'est faire preuve de tolérance. Chacun a le droit d'émettre et de défendre son opinion, c’est la base de la démocratie et l'opposé du totalitarisme ? Vouloir rejeter de force les opinions qu’on ne partage pas peut consister à entrer dans une logique d’affrontement. Les opinions sont diverses, variables et opposées.Deux civilisations différentes peuvent avoir sur une même question des opinions différentes, voire opposées. Descartes, dans Le Discours de la méthode montre que les opinions ne sont pas des vérités universellement partagées mais de simples croyances. Il vaut mieux se fier uniquement à la vérité et se méfier de toutes les opinions. Le caractère douteux des opinions nous incite à nous méfier decelles-ci. Les sceptiques grecs avaient la volonté d'établir une vérité ferme et indubitable, ils comparaient chaque opinion à son opposée. Mais le scepticisme antique n'aboutit qu'à une seule conclusion: toutes les opinions sont douteuses. Là où nous n’avons pas de connaissance, où nous manquons de justification, l’opinion reste une affirmation purement hypothétique. Nous sommes capables de prendreconscience de ce que représente notre pensée quand elle se réduit à des opinions, alors nous devrions pouvoir mettre entre parenthèses nos jugements et avouer aussi notre ignorance. Lorsque nous devenons capables d’argumenter solidement dans le sens d’une idée, l’opinion devient une conviction. La conviction c’est l’opinion en tant qu’elle a été mûrie et réfléchie, elle est pourvue de justificationsen raison. Les attaches de l’opinion sont affectives, alors que celle de la conviction sont logiques et rationnelles. Avoir des convictions, c’est avoir de bonnes raisons de penser qu’une idée est juste, qu’elle possède une valeur de vérité. La seule attitude logique et rationnelle face aux opinions consiste donc à suspendre son jugement, autrement dit à ne pas se décider en faveur de l'une ou...
tracking img