Toyotisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (263 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
e toyotisme serait le modèle idéal de l’organisation de l’entreprise. Mais sa mise en place au Japon a pris plusieurs dizaines d’années et n’a probablement étépossible que parce que le modèle social japonais pouvait l’accepter.

D’autres grandes entreprises ont bien essayé de l’appliquer au sein de leur organisation et à chaquefois, elles ont connu un échec retentissant. Certaines multinationales ont cependant décidé d’appliquer quelques concepts toyotistes :

* Le juste-à-temps : systèmede production qui vise à synchroniser et à ajuster exactement le flux et le nombre des pièces avec le rythme de montage.
* L’autonomisation des machines :équipement des machines de dispositifs d’arrêt, simple, peu onéreux, qui permet la surveillance de plusieurs machines par un même opérateur.
* Le kaizen : principed’autonomisation des équipes en charge de définir les temps standards de production et de se répartir les diverses opérations de fabrication d'un produit afin de travailler plusefficacement et certes plus rapidement. Le kaizen décrit parfaitement le principe d’amélioration continue du système.
* Le kanban : système d’étiquettes (defiches de papier) qui indique le nombre de pièces à produire ou à livrer, en évitant ainsi toute production excédentaire.
* Le cercle de qualité : groupe de travailcomposé d’opérateurs et de cadres, constitué autour des activités de kaizen, qui couvre les questions de qualité, de maintenance, de sécurité, de prix de revient…

Cettenouvelle forme d’organisation, basée sur les compétences et la qualification des ressources humaines, marque la fin du taylorisme et du fordisme à l’état pur.
tracking img