Tpe acides

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1391 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
II) Démonstration des effets des acides.

1) Sur différents matériaux.

A) Le cuivre:

Matériel:
- Acide chlorhydrique de concentration 3 mol/l
- Acide sulfurique de concentration 3 mol/l
- Acide nitrique de concentration 3 mol/l
- 3 tubes à essai avec bouchon
- Une pipette graduée
- Poudre de cuivre

Recomandation: Expérience à faire sous hotte, à cause de potentiels gaztoxiques. (NO2)

Protocole:
On verse dans le premier tube à essai 8 ml d’acide chlorhydrique que l’on prélève à l’aide de la pipette, puis on renouvelle l’action dans le seconde tube à essai mais avec de l’acide sulfurique et dans le troisième tube avec de l’acide nitrique. Puis on introduit dans chaque tube à essai 8 mg de poudre de cuivre. On bouche chaque tube et on remue légèrement.Observations:
On observe qu’il n’y a aucune réaction entre l’acide chlorhydrique et le cuivre, ainsi qu’avec l’acide sulfurique et le cuivre. Effectivement l’acide sulfurique a besoin d’être concentré et chaud pour réagir avec le cuivre, or ils sont ici placés à température ambiante. Or dans le troisième tube où l’on avait introduit l’acide nitrique, la solution est colorée en bleu et la poudrede cuivre a complètement réagi. On observe aussi la formation d’un gaz de couleur orange. La couleur bleue de la solution initialement incolore est donné par les ions Cu 2+, tandis que le gaz de couleur orange est du dioxyde d’azote NO2.

Conclusion:
Seul l’acide nitrique réagit à température ambiante, avec pour équation:
3Cu + 2NO3- + 8H3O+ à 3Cu2+ + 2NO + 12H2O
Le NO2 est ensuiteobtenu avec la réaction du dioxygène de l’air et le NO.

B) L’aluminium:

Matériel:
- Acide chlorhydrique de concentration 3 mol/l
- Acide sulfurique de concentration 3 mol/l
- Acide nitrique de concentration 3 mol/l
- 3 tubes à essai avec bouchon
- Une pipette graduée
- Poudre d’aluminium
- Allumettes
- Nitrate d’argent
- Soude

Protocole:
On verse dans le premier tube àessai 8 ml d’acide chlorhydrique que l’on prélève à l’aide de la pipette, puis on renouvelle l’action dans le seconde tube à essai mais avec de l’acide sulfurique et dans le troisième tube avec de l’acide nitrique. Puis on introduit dans chaque tube à essai 8 mg de poudre d‘aluminium. On bouche chaque tube et on remue légèrement.

Observations:
Rien ne se produit dans les tubes avec l’acidesulfurique et l’acide nitrique. Cependant dans le tube contenant de l’acide chlorhydrique, on observe une effervescence et le tube chauffe, la réaction s’emballant parfois. Après quelques instants le gaz qui se dégage purge l'air du tube. Une flamme présentée à l'orifice du tube produit un jappement caractéristique. Donc le gaz dégagé est du dihydrogène. On ajoute ensuite du nitrate d’argent à lasolution, on observe la formation d’un précipité blanc qui noircit à la lumière. La solution contient donc des ions Cl-. Dans un autre tube contenant la solution d’acide chlorhydrique avec l’aluminium, on ajoute quelques gouttes d'une solution de soude.
Il se forme un précipité blanc. Cette réaction caractérise la présence d'ion aluminium III:
(Al3++ 3 Cl-) + 3(Na++ OH-) à Al(OH)3 + 3(Na+ + Cl-)Conclusion:
Seul l’acide chlorhydrique réagit vraiment avec l’aluminium par l’équation-bilan:
2 Al + 6 (H++ Cl-) à 3 H2 + 2 (Al3+ + 3 Cl-)

Conclusion générale:
Contrairement aux à priori, tous les acides ne réagissent pas avec n’importe quelle espèce chimique et certains ne réagissent seulement sous certaines conditions comme la température ou la concentration.

2) Les tissus:

A)Le coton

Matériel:
- Acide chlorhydrique de concentration 3 mol/l
- Acide sulfurique de concentration 3 mol/l
- Acide nitrique de concentration 3 mol/l
- 3 tubes à essai avec bouchon
- Une pipette graduée
- 3 bouts de coton de dimension 4 x 4 cm

Protocole:
On place dans chaque tube à essai un bout de coton. Ensuite on verse 8 ml à l’aide de la pipette graduée dans le premier...
tracking img