Tpe azheimer

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4136 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Traitement [modifier]Aucun traitement ne guérit aujourd'hui la maladie d'Alzheimer, ni même ne stoppe son évolution.Quelques médicaments (anticholinestérasiques et mémantine) freinent son évolution en atténuant les pertes de mémoire, du langage et du raisonnement. Leur efficacité a été établie par des essais en double aveugle contre placebo. Ils n'ont pas d'effet immédiat, mais après 3 à 6 moisd'utilisation, les patients qui ont reçu le traitement ont des fonctions cognitives et une autonomie meilleures que les patients ayant reçu le placebo. Ces traitements retardent le déclin fonctionnel avec des effets perceptibles dans la vie quotidienne par l'entourage des patients.Les anticholinestérasiques ont des effets secondaires [92], surtout de type digestif (nausées et vomissement). Certainsinduiraient une surmortalité cardiovasculaire et des tremblements et/ou une aggravation de symptômes parkinsoniens[93]) ce qui a été à l'origine de controverses portant notamment sur leur justification économique [94]. Néanmoins, les organismes d'expertise les plus sérieux reconnaissent leur intérêt [95]. Les grandes agences de santé, en particulier en France, la Haute Autorité de Santé,recommandent leur utilisation dans la maladie d'Alzheimer.
L'approche non-médicamenteuse est une dimension importante de la prise en charge. Des approches très diverses sont proposées. Peu ont une efficacité réellement documentée par des études scientifiques.
La rééducation / stimulation cognitive a un effet modeste, qui disparait à l'arrêt ; Les thérapies occupationnelles visant à stimulerl'attention des malades ont une certaine efficacité [96]. Les interventions envers les aidants familiaux des patients semblent capables de retarder l'entrée en institution gériatrique, en particulier les interventions d'un type éducatif.
Les aidants familiaux, par leur manière de se comporter, peuvent controler (via les neurones miroirs?)les troubles psychocomportementaux des malades. L'éducation desaidants, la notion de "base de sécurité" (un aidant choisi par le malade pour se sécuriser), de constellation d'aidants (autour de l'aidant principal), de tuteur de résilience pour l'aidant, sont autant d'éléments qui font de l'aidant familial un "traitement" en soi.[97]
Traitements spécifiques [modifier]Il s'agit de médicaments qui sont prescrits spécifiquement dans la maladie d'AlzheimerInhibiteurs de l'acétylcholinestérase [modifier]Ils inhibent la dégradation de l'acétylcholine, une molécule permettant la transmission entre certains neurones du cerveau par l'intermédiaire de ses synapses. Ainsi, ils visent à corriger le déficit en acétylcholine observé dans le cerveau des personnes atteintes de cette maladie.
Plusieurs inhibiteurs ont été testés de façon rigoureuse (essaisrandomisés en double aveugle) et ont prouvé une certaine efficacité, dans les formes légères à modérément sévères : le donepezil[98], la rivastigmine, et la galantamine. En 2007 la Commission française de la transparence a réévalué quatre anticholinestérasiques et a conclu à une ASMR mineure[99]. D'après la revue Prescrire leurs effets sont modestes, de quelques mois, chez environ 10 % despatients[100].Bien que modestes, leurs effets sont significativement supérieurs à ceux du placebo : ralentissement ou retard du déclin cognitif et de la perte d'autonomie. L'effet de ces traitements est stabilisateur et ils ne permettent pas de guérir la maladie, ni de récupérer le niveau de performances préexistant à sa survenue. Leurs utilisations exposent à de nombreuses interactions médicamenteuses, ainsiqu'à des effets indésirables. Ces médicaments sont indiqués dans la maladie d'Alzheimer, et les recommandations de bonne pratique française (Haute Autorité de Santé) et internationales recommandent leur prescription comme traitement de première intention. Ils doivent être introduits le plus tôt possible sans attendre des stades avancés de la maladie.
Antagonistes du NMDA [modifier]Les récepteurs...
tracking img