Tpe gina pane

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5469 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire:

I. Gina Pane, une artiste féministe ?

1- Gina Pane dans les années 70
2- Symbole du corps dans l’art
3- Image de la féminité

II. Les souffrances comme révélateurs de vérité de l’être, de l’artiste.

1- Mise en danger du corps, blessures volontaires
2- Don de soi à travers son œuvre
3- Un rituel organisé quiexprime l’engagement de l’artiste

III. Les œuvres de Gina Pane et leur relation avec le sacré.

1- La relation avec le Christianisme
2- La rupture avec la religion
3- Les Saints Martyrs.

Introduction :

Le corps a un rôle évident dans la communication, c’est de lui que proviennent tous les signaux du langage, comme le geste et la parole. Comme la limiteest imprécise entre la communication et l’art, le corps devient alors très tôt une œuvre d’art éventuelle. L’art corporel ou Body Art s’inscrit dans le contexte des années soixante-dix, il apparait tout d’abord en Amérique. Il consiste à mettre le corps au centre de l’œuvre, c'est-à-dire que l'artiste prend pour matériau son propre corps, celui-ci peut ainsi devenir objet ou sujet d'art à traversdifférents moyens d’expression comme la photographie, la performance ...
Les artistes de l’art corporel agissent d’avantages par des actions artistiques et politiques que dans la recherche du beau. Ils repoussent ainsi certaines limites de la représentation.
Une des figures majeure féminine, qui est une référence absolue de l’art corporel en France dans les années 70 est Gina Pane. Elle adéveloppé une pratique artistique dans laquelle elle utilise son corps. Un corps fragile, vulnérable, qui cherche à mettre à jour des représentations tournées vers les souffrances du corps social. Un corps avec une conscience de sa responsabilité envers le monde, qui est en osmose avec la société contemporaine …
Ses premières actions réalisées « in situ » furent des expériences vécues dans sarelation avec la nature, Gina Pane donne ainsi à l’art une importance de l’objet. Ces actions l’ont donc conduit à utiliser son corps comme un champ d’expériences. Ces expériences se font à travers de longues actions, silencieuses, avec des gestes rares, lents, médités, dans lesquelles les blessures, la douleur deviennent un outil de langage, un rituel symbolique.
Nous allons donc voir « Quand lecorps d’une artiste devient œuvre ». Dans un premier temps nous verrons une artiste féministe, dans un second temps nous étudierons les souffrances comme révélateurs de l’être, de l’artiste, pour enfin analyser la relation entre le sacré et les œuvres de Gina Pane.

« J’ai travaillé un langage qui m’a donné des possibilités de penser l’art
d’une façon nouvelle. Celui du corps, mon geste radical :le corps devenait
le matériau et l’objet du discours (sens – esprit et matière) »

Gina Pane, Lettre à un(e) inconnu(e), Ecole nationale supérieure des beaux-arts, coll. Ecrits d’artistes, Paris, 2003, p.68

I-Une artiste féminine

1- Gina Pane dans son époque :

Gina Pane est une artiste des années 70, années où le mouvement de libération des femmes émerge et en pleine période deguerre du Vietnam. Cela se comprend d’autant mieux qu’elle fait du corps le support de son œuvre à une période ou les femmes revendiquent le droit a disposer de leurs corps. Cette émancipation féminine prône la libération du corps et donc la libération du vêtement, le MLF (Mouvement de Libération des Femmes) fait donc une action a se sujet, ce mouvement n’étant composé que de femmes, ellesbrûlèrent leurs soutien gorge en forme de protestation.

[pic]

La nudité est donc libérée et nous pouvons interpréter le fait que Gina Pane elle aussi montre des parties de son corps dans ses action comme une appartenance a sa façon a ce genre de pratiques. Dans ces années nous pouvons constater aussi l’apparition du mouvement hippie. Les hippies se distinguent nettement par leur style ou le corps...
tracking img