Tpe les femmes battues

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 31 (7578 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Travaux pratiques encadrés

[pic]

Lundi 8 mars 2010
Sommaire :

INTRODUCTION

I. L’étendue du problème à l’échelle nationale :

1. L’évolution de 1972 à nos jours.
2. Les catégories socioprofessionnelles ou l’âge influent-ils sur ce fait d’actualité ?
3. Le rôle joué par l’Etat français en 2009.

II. Les réponses de l’Etat :1. Les lois et peines encourues.
2. Les dispositifs permettant d’y remédier.
3. Les différentes aides apportées aux victimes.

III. L’étendue du problème à l’échelle mondiale

IV. Une approche psychologique :

1. Témoignage.
2. Les éléments déclencheurs.
3. Un problème présent, mais difficile d’imaginer le vivre.

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

INTRODUCTIONUne femme sur dix est victime de violences conjugales et près de 156 cas mortels ont été enregistrés en 2008 en France. Ce type de violence peut être caractérisé par des agressions psychologiques, tel que des menaces, des insultes, des rabaissements, ou l’incitation à la culpabilisation. Des agressions physiques, tel que les coups, les morsures, les brûlures. Des agressions sexuelles, tel que leviol, l’obligation à la prostitution etc. Ou encore des violences économiques et sociales, tel que le contrôle des dépenses, la privation d’un emploi, le contrôle des sorties. Tous ces différents types de violence nuisent à la santé de la femme.

Elles sont une atteinte à la dignité et à l’intégrité de la personne et peuvent être présentes dans un couple lorsque l’un des deux membres exerce unedomination sur l’autre. Notre étude sera ciblée sur la France de 1972 à nos jours et comparée à deux autres pays.

Quel que soit le pays et peut importe la catégorie socioprofessionnelle, des femmes subissent ces violences, mais certains pays sont plus touchés que d’autres par ce problème et tous usent de différents stratagèmes pour y faire face. Les moyens mis en œuvre par la France sont-ilssuffisants pour y remédier ?

Dans un premier temps nous étudierons le problème à l’échelle nationale. Nous parlerons ensuite des réponses que propose l’état, avant d’étudier ce phénomène à l’échelle mondiale. La dernière partie sera ensuite dédiée à l’aspect psychologique.

I. L’étendue du problème à l’échelle nationale :

1. L’évolution de 1972 à nos jours :

Il faut tout d’abordsignaler que les violences conjugales ne sont pas rares en France de nos jours, mais qu’elles sont heureusement de moins en moins taboues. En effet de plus en plus de femmes osent en parler et il est vrai que les femmes sont les personnes les plus touchées par ces violences. Les chiffres le démontrent, 183 morts dues aux violences conjugales ont été enregistrés en 2008, dont 156 étaient des femmes.Ce chiffre a augmenté car en 2007 le nombre de morts dues à ces violences était de 166 femmes. De plus la plupart des hommes morts pour les mêmes raisons avaient antérieurement frappé leur femme. Les violences au sein du couple sont donc très présentes, elles représentent près de 20% de l’ensemble des homicides.

L’année 1975, est une date clé de l’évolution de ces violences car c’est la datede création du premier foyer pour femmes battues en France, situé à Clichy et nommé Flora-Tristan.

Mais la lutte contre les violences faites aux femmes a débuté en 1972, en effet durant deux jours les crimes contre les femmes ont été dénoncés à la Mutualité de Paris.

Différentes dates marquent également cette évolution :

• En particulier celles des modifications ou decréation de loi concernant les femmes battues, comme par exemple, le fait qu’à partir de 1990 des associations ont pu se porter partie civile. La Cour de Cassation a également reconnu à cette même date le viol entre époux qui restait jusque là impuni.
• De même en 1991, une écoute téléphonique fut créée et nommée « Femme Info Service » et joignable au 01 40 33 80 60. Néanmoins il a...
tracking img