Tpe maison closes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2617 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentent :
SOMMAIRE:

Problématique : Faut-il rouvrir les maisons closes en France ?

I) Présentation des maisons closes

a) Histoire
b) La fermeture
c) Géographie

II) Avantages de l’éventuelle réouverture

a) La sécurité
b) La santé et l’hygiène
c) L’économie

III) Les inconvénients

a) Exploitation publique des femmes
b) Un problème d’éthique

Toutd’abord, un rappel de la définition est primordial. Les maisons closes,
appelées aussi maisons de joie, lupanars et d’une manière plus familière
bordels, sont des établissements dans lesquels des prostituées offrent leurs
services en échange d’une somme d’argent.
Cependant ces établissements on été, depuis leur création, le centre de nombreux
débats et désaccords.
C’est un véritable problème desociété actuel, qui reste pour autant tabou : en
effet, personne n’ose vraiment aborder le sujet des maisons closes, et même de
la prostitution en général.
Ces maisons de joie ayant été fermées après la seconde guerre mondiale, on peut
alors se demander s’il faut les rouvrir et les autoriser en France.

I) Présentation
des maisons closes

a) Histoire

Création : A la fin du XVIII èmesiècle, l’Etat Français cherche a codifier la
prostitution en leur donnant un statut juridique, des impôts a payer, des
quartiers précis où travailler et l’obligation de passer une visite sanitaire
mensuelle, afin de ralentir l’expansion de maladies sexuellement transmissibles.
Les femmes sont alors reconnues par l’Etat, elles doivent se déclarer et porter
sur elles une carte professionnelle. En1870, la mise en place de la première
maison close permet d’assurer une surveillance approfondie de ces prostituées.
Cette surveillance est effectuée par une « matrone », patronne de la maison, qui
est aussi une ancienne prostituée.
La vie a l’intérieur de ces maisons est organisée par une femme dite tenancière
(personne qui dirige la maison close, soumise aux pouvoirs publics et dontl’ouverture nécessite une autorisation). Elle accueille entre 3 et 15 filles
recrutées et vendues par des placeurs, qui exploitent la naïveté et la misère
morale et financière de ces femmes (premières causes de leur arrivées dans ces
maisons).
Quelques célèbres maisons closes françaises : Le Chabanais, Le One two-two, Le
Rue des Moulins, le Sphinx. Les plus connues se trouvaient à Paris.

b) Lafermeture

A l’origine de cette fermeture, Marthe Richard. En raison de son passé, elle
décida de se concentrer sur la prostitution. A 16 ans, elle fugue et tombe
amoureuse d’un homme, se révélant plus tard être un proxénète. Il l’envoya sur
les trottoirs; elle devint par la suite une prostituée dans les bordels à
soldats, où elle fut obligée d’effectuer plus de 50 passes par jour. Elle tombarapidement malade et contracta la syphilis. Par conséquent, elle fut virée de la
maison close. Un peu plus tard, elle rencontra un riche industriel et l’épousa;
il décéda quelques années plus tard. Dans le premier conflit mondial, elle
devint espionne au service de la France. Après la seconde guerre mondiale, elle
fut élue conseillère au conseil municipal de Parie. En 1945, elle obtient ledroit que les maisons closes du département de la Seine soient fermées.
Encouragée, elle poursuivit sont combat et entame une campagne de presse pour le
vote d’une loi généralisant ses mesures. Elle eut du succès : le 13 avril 1946,
la loi dite « Marthe Richard » est proclamée. Environ 1400 maisons closes seront
fermées en France, dont 180 à Paris.

c) Géographie

Même si les maisons closessont interdites en France, elles peuvent cependant
être légales dans certains pays, où la prostitution est reconnue comme une
activité légale et ne se distingue pas des autres branches de l’économie
européenne :
- En Espagne, on compte près de plusieurs milliers de maisons closes
- En Belgique
- Aux Pays-Bas (où les prostituées sont exposées dans des vitrines,
ouvertes à la rue)
- En...
tracking img