Tpe odontologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1724 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'anthropologie judiciaire aide la justice à élucider les crimes grâce à ses références anthropologiques sur les os, l'histoire, l'archéologie. Les anthropologues appliquent les techniques scientifiques développées par l'anthropologie classique physique pour identifier les restes humains (squelettes, ou restes humains décomposés et non identifiés) et aider dans l'élucidation d'un crime. Lesanthropologues judiciaires travaillent en partenariat avec des pathologues judiciaires, des odontologues et des enquêteurs pour identifier un mort, découvrir des preuves, des traces, les circonstances et la date de la mort.
L'examen des os par l'anthropologue judiciaire a en premier pour but de déterminer s'il s'agit d'ossement d'animaux ou d'humains. Grâce à la radiologie, l'histologie et lamorphologie du squelette, l'anthropologue va établir s'il s'agit d'os humains. En étudiant les os d'une personne décédée, l'anthropologue judiciaire parvient à établir l'âge, le sexe, l'origine ethnique, la taille de l'individu ce qui peut permettre à l'issue une identification. Il peut déterminer aussi les circonstances de la mort. L'identification de restes brulés, momifiés, décomposés, mutilés, altéréspar des humains voulant détruire des preuves, ou bien par des animaux, devient possible grâce au travail des anthropologues.

ODONTOLOGIE

La dentisterie a beaucoup à offrir au maintien de l'ordre en ce qui concerne les procédures civiles ou la détection et la résolution des crimes. La plupart du temps le dentiste médico-légal a pour rôle d'établir l'identité d'une personne. Les dents, de parleurs variations physiologiques, leur état morbide et les traitements qu'elles reçoivent, enregistrent de l'information qui dure non seulement toute la vie, mais aussi après la mort.

L’identification dentaire joue un rôle de premier plan dans l’identification des restes humains quand les modifications après le décès, les lésions tissulaires traumatiques ou le manque de dossier sur lesempreintes digitales ne permettent pas l’utilisation de méthodes visuelles ou de comparaison d’empreintes digitales. L’identification des restes dentaires est d’importance primordiale quand la personne décédée est à l’état squelettique, décomposée, brûlée ou démembrée. Le premier avantage des preuves dentaires est que, comme d’autres tissus durs, elles sont souvent préservées après la mort. Même l’étatdes dents d’une personne change tout au long de la vie, et la combinaison de dents cariées, absentes et obturées est mesurable et comparable à tout moment donné.
Les principes fondamentaux de l’identification dentaire sont ceux de la comparaison et de l’exclusion.
La disponibilité et l’exactitude de ces dossiers déterminent le succès de l’identification. Malheureusement, les dentistes maintiennentsouvent des dossiers incomplets, ce qui rend l’identification dentaire difficile voir même impossible à cause de la confusion que cela peut semer. Peu importe la méthode utilisée pour identifier une personne, les résultats de la comparaison des données recueillies avant et après le décès mènent à 1 de ces
4 situations :
1. Identification positive : Des éléments comparables sont suffisammentdistincts dans les bases de données recueillies avant et après le décès; aucune différence majeure n’a été observée.
2. Identification possible : Des points communs existent entre les éléments comparables dans les bases de données recueillies avant et après le décès, mais on manque d’information suffisante de l’une ou l’autre de ces bases de données, ce qui empêche l’établissement d’uneidentification positive.
3. Preuves d’identification insuffisantes : Pas suffisamment de preuves d’appui sont disponibles pour comparaison et identification positive; l’identité soupçonnée du défunt ne peut pas être définie. L’identification est donc jugée inconcluante.
4. Exclusion : Des différences inexplicables existent entre les éléments comparables dans les bases de données recueillies avant et après...
tracking img