Tpe ondes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1705 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
converser.
II – Mobilisations et études

A. Associations

Au fur et à mesure que la téléphonie mobile se développe et que le téléphone portable se répand, des voies s'élèvent pour s'inquiéter du danger potentiel des ondes électromagnétiques. En effet, de nombreux problèmes de santé sont reprochés au portable. De ce fait, des associations se sont créées parfois dans le butd’étudier de potentiels dangers mais surtout de mettre en garde et d’avertir les personnes.
Il existe plusieurs associations liées aux ondes de portables :
- l’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail (AFSSET) : la mission de cette association est d’assister et de fédérer les personnes, les collectifs et les groupes qui partagent le même but : veiller à la sécurité sanitairedes populations exposées aux nouvelles technologies de télécommunications sans fil avec son rapport « Téléphonie mobile et santé » publié en 2003
- Robin des Toits, née en mai 2004. Son porte parole national est Monsieur Etienne CENDRIER, auteur de Et si la téléphonie mobile devenait un scandale sanitaire ?, paru en mai 2008
- En 2002, trois opérateurs téléphoniques créent l’AssociationFrançaise des Opérateurs Mobiles (AFOM)
- L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) depuis 1948
- La Fondation Santé et Radiofréquences a pour mission d'encourager les efforts de recherche concernant les effets des ondes électromagnétiques sur les personnes et de diffuser les connaissances sur ce sujet à destination du public, des pouvoirs publics, des médecins, des professionnels...
- Le Criirem(Centre de recherches et d'informations indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques) qui réunit des scientifiques et des experts des pollutions de l’environnement de plusieurs pays dans le monde. Ses objectifs sont d’informer de façon claire et objective sur les effets des rayonnements électromagnétiques dans l’environnement ambiant, obtenir des relevés de mesure fiables, traduire les travauxscientifiques et médicaux produits depuis plusieurs années à travers le monde. Selon un spécialiste du Criirem, «il y a des appareils autour de nous qui émettent des rayonnements pulsés. Ces rayonnements ont un effet sur les cellules du vivant. Certaines études le montrent, d'autres non. Mais cela signifie au moins une chose. Le risque existe. À ce titre, il y a deux écoles. Ceux qui pensent qu'ilfaut appliquer un principe de précaution et ceux qui pensent le contraire.» Téléphonie mobile et santé publique sont compatibles ; il n’est en effet pas question de supprimer les technologies sans fil mais d’imposer plutôt des mesures de précaution. C’est précisément ce que préconise le rapport Bioinitiative dans ses conclusions.
Ils existent plusieurs rapports liés aux ondes de portables :
Lerapport Bioinitiative passe en revue plus de 1500 travaux publiés.
A. Risques prouvés
Les ondes électromagnétiques ont suscité beaucoup de polémiques à propos des effets sur l’organisme. De ce fait, certaines études et expériences ont été réalisées par différentes organismes, sociétés de mobiles ou par des scientifiques. Parmi elles, la plupart sont effectuées sur les animaux car, aujourd’hui,aucune étude ne peut être réalisée sur les Hommes. En effet, évaluer les risques à l’intérieur du cerveau est impossible. Néanmoins, les scientifiques peuvent utiliser une tête de mannequin remplie d'un liquide reproduisant les caractéristiques de conductivité de la tête humaine, appelé « fantôme ». D’après des essais expérimentaux, on constate que la majorité de l’énergie est absorbée par les 2premiers centimètres sous la surface de la peau et que le cortex cérébral, plus sensible absorberait beaucoup les ondes.
Depuis quelque temps, depuis l’arrivé des portables, ordinateur wifi et toutes sortes de technologie, certains d'individus signalent divers problèmes de santé qu'ils attribuent leur symptômes aux expositions aux champs électromagnétique CEM. Parmi eux, quelques uns...
tracking img