Tpe sur le manga

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2981 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Comment expliquer le succès du manga en France ?

Introduction :
Le manga représente aujourd’hui un enjeu culturel et économique majeur. Dans le panorama mondial du manga, la France est (hors Japon) le premier marché, où il rivalise avec la bande dessinée franco-belge et les comics américains.
Avec sa fonction économique mais aussi culturelle, le manga s’inscrit pleinement dans l’histoire del’art. Il est même possible de le faire débuter au XIIe siècle, avec les emakimono (rouleaux de dessins), illustrant des dessins d’animaux anthropomorphiques. Ce mélange esthétique de modernité et de tradition, d’innovation narrative et graphique montre que le manga a su évoluer en permanence et s’adapter aux changements de la société jusqu’à devenir un miroir sociétal.
Le manga révèleaujourd’hui par son style graphique et ses codes culturel la spécifité propre à un patrimoine culturel aux multiples visages et proche du grand public ; car, avant même d’être des récits japonais, le manga est un art populaire transcendant les nationalités.

I - Une interaction culturelle

1) Qu’est ce que le manga ?

Au Japon, pour le manga tout débute avec les magazines de prépublication. Il en existeenviron 300 (pour certains la pagination peut atteindre les 700 pages) qui visent tous un public différent, selon l’âge, le sexe et la catégorie socioprofessionnelle. Le plus important est le Shonen Jump tiré à plus de 5 millions d’exemplaires.

Ces hebdomadaires ne sont pas chers en rapport à leur pagination (en moyenne ils sont à 230 yens, soit un peu moins de 2 euros).
En général lesJaponais les lisent durant leur trajet en transport en commun et les jettent ensuite.
Ces hebdomadaires sont imprimés en noir et blanc sur du papier recyclé. Ils comportent une dizaine de chapitres de manga différents, obligeant les studios à une créativité et à une production accrue. Les auteurs, appelés mangaka, s’entourent donc d’assistants afin de respecter des délais très courts : on peut citerpar exemple le Studio Mashroom de Katsuhiro Otomo (Akira) ou le Bird Studio d’Akira Toriyama (Dragon Ball).
Lorsqu’une série plaît au public, elle est publiée dans un format poche et souple (celui que l’on trouve en France) sur du papier de meilleure facture et avec une plus belle qualité d’impression. Ces mangas d’environ 200 pages se déclinent en séries qui peuvent atteindre 42 volumes, commeDragon Ball par exemple. C’est l’équivalent de nos albums de BD franco-belges que l’on trouve en librairie spécialisée. À la différence près que le rythme de parution est plus soutenu : plusieurs tomes sortent durant l’année, contrairement aux auteurs européens qui publient un album par an en moyenne.
Au Japon, le manga fait partie intégrante de la vie quotidienne des Nippons (40% des livresachetés au Japon sont des mangas). Dès leur plus jeune âge, l’histoire ou la religion sont enseignés dans les écoles primaires grâce au manga. Dans la rue on trouve des distributeurs de manga, les affiches publicitaires sont omniprésentes, des séries sont diffusées à la télévision. Une vraie culture manga existe au Japon.
Le succès du manga, en général, repose en grande partie sur sa capacité àtraiter de nombreux sujets et à toucher un large public.

2) L’histoire du manga :

Inventé par le caricaturiste Katsushika Hokusai (1760-1849), le terme manga signifie littéralement "image dérisoire". Les "manga" de Hokusai étaient des estampes caricaturant des personnages populaires. Ce type de représentation, leur style et leur audace, ont fini par donner naissance à une forme d'expressiongraphique à part entière, au même titre que le comic-book aux États-Unis ou la Bande Dessinée franco-belge en Europe.
Au Japon, le terme manga désigne tout simplement la bande dessinée au sens large, alors qu'en Occident il a une signification et une connotation incontestablement nippones.
Après la seconde guerre mondiale, le Japon se relève lentement. Surgit alors un homme qui va marquer...
tracking img