Tpe sur le son

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1956 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
De L’analogique au numérique

Comment convertir un son analogique en signal numérique ?

Le XXe siècle constitue une période d’avancée technologique majeure. Il a en effet
vu naître de nombreuses inventions qui font désormais partie de notre quotidien,
telles que le téléphone, la télévision ou encore le moteur à explosion. La plupart de
ces découvertes traitent des informationsanalogiques. Cependant, depuis une
vingtaine d’années, on a de plus en plus recours à des technologies numériques.
Ainsi, on peut se demander comment passer de l’analogique au numérique.

I) L'information analogique

1/ Principe de l’information analogique

2/ Principe de l’enregistrement sonore

3/ Mécanismes d’enregistrement

II) L'information numérique

1/ Principe de numérisation et basebinaire

2/ Echantillonnage

3/ Quantification

4/ Convertisseur Analogique/Numérique

Qu’est ce que le son?

Le son est constitué par le

mouvement des particules d’un milieu

élastique. Ce milieu peut être gazeux,

liquide ou solide. A la suite d’un

ébranlement initial en un point les particules matérielles au repos se mettent à

exécuter un mouvement : si elles sontmomentanément poussées, par exemple, elles

s’éloignent de leur position de repos et se rapprochent des particules voisines ; il

s’ensuit une concentration des particules aux points voisins ainsi qu’une raréfaction

au point d’ébranlement initial ; cependant, les particules voisines et la cohésion du

milieu arrêtent progressivement le mouvement des premières, qui se mettent alors à

exécuterun mouvement de recul, à revenir à leur positions de repos et même à

dépasser cette position dans l’autre sens, avant de revenir de nouveau à leur

position d’équilibre, et ainsi de suite : elles exécutent donc des oscillations ; les

particules voisines ne subissent pas l’assaut des premières sans se trouver elles-

mêmes ébranlées ; elles se mettent alors en mouvement à leur tour etdans le même

sens ; leur mouvement se trouvant limité pour les mêmes raisons, elles se mettent à

osciller également ; pour des raisons identiques.

Dans le vide il n’y a pas de transmission possible du son puisqu’il n’y a pas de

matière. D’autres types d’onde peuvent par contre s’y propager, ce sont les ondes

électromagnétiques (lumière, rayon X, ondes hertziennes, etc…)

Le son sepropage plus rapidement dans un solide (la vitesse du son est aussi

appelé célérité).

L’Air=340m/s

L’Eau=1420m/s

L’Acier=5600m/s

I) 1) Le principe de l’information analogique

Les grandeurs fournies par la nature telles que la température, la pression, la tension
et la valeur de la vitesse, varient de façon continue, ce sont des grandeurs physiques
concrètes.

Par exemple, lethermomètre nous donne  une indication qui est l’analogue de la
température, qui varie de façon continue.

La technologie analogique, tout comme celle numérique, fit son apparition dans un
des premiers moyens de communications: le téléphone.  C’est un allemand Johann
Philipp Reis qui illustra cette invention en utilisant un dispositif dans lequel les
vibrations de la voix humainealimentaient un courant électrique à lame. On pouvait
ainsi reproduire quelques tonalités de la voix.

En 1875, Alexander Graham résolu le problème de la transmission de la voix en
changeant complètement le principe; au lieu d'utiliser des courants intermittents, Bell
( 1 ) découvrit une manière de produire du courant qui variait continûment avec les
(2) variations de la voix humaine et d'autres sons.Pour atteindre son but: l'induction magnétique et la résistance variable, il travailla sur
deux méthodes. La parole était reçue par un diaphragme qui faisait vibrer un petit
aimant, puis le processus était inversé, les courants variables induisaient un champ
magnétique qui faisait vibrer un autre aimant attaché à un diagramme pour
l’amplification. Bell appela cette technique le « courant...
tracking img