Tpe sur les poisons

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2222 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TPE : « L’Homme et la Nature »

Quelles sont les effets du cyanure, du mercure, du plomb et du sarin sur l’organisme ?

2010-2011

Notre-Dame de la Providence

Luc Warnet, Adrien Bidaut, Frédéric Rouet, Amine Chaibainou

SOMMAIRE

Introduction

I/ Les origines des poisons

A/ Du mercure :

B/ Du sarin :

C/ Du cyanure :

D/ Du plomb :

II/ Les effets du poison surl’organisme

A/ Du mercure :

B/ Du sarin :

C/ Du cyanure :

D/ Du plomb :

III/ Quels sont leurs traitements et leurs utilisations ?

A/ Les traitements :

B/ Les utilisations :

Introduction :

Quel est le point commun entre Georgi Markov, Socrate et Cléopâtre ? Ils sont tous morts par empoisonnements. Mais, définissons le mot poison. Selon ledictionnaire, les poisons sont des « substances qui, introduites dans un organisme vivant, peuvent altérer ses fonctions vitales et le tuer ». Une grande partie des poisons organiques vient du fonctionnement normal du corps humain, ils sont utilisés aussi bien pour détruire les parasites qu’en médecine pour la chimiothérapie, ou l’anesthésie. Comme le dit Paracelse dans Sieben Defensiones, c’est la doseseule qui fait que quelque chose est nocif pour l’organisme : « Tout est poison et rien n’est sans poison ; la dose seule fait que quelque chose n’est pas un poison ».

Il est impossible de déterminer l’époque précise à laquelle l’humanité commença à utiliser les poisons, puisque leur utilisation est aussi vieille que le crime. Les populations sumériennes, babyloniennes et égyptiennesconnaissaient déjà l’usage du poison, tout aussi bien que les indiens d’Amérique du sud qui chassaient les bêtes sauvages en enduisant leurs flèches de curare afin de paralyser leurs proies. Le poison est donc omniprésent dans la vie des hommes depuis l’antiquité, même plus encore aujourd’hui puisqu’il est devenu indispensable. En effet, nous l’utilisons désormais tous les jours dans les médicaments, dans lespesticides, dans les insecticides, et il est maintenant mis au service des gouvernements avec les armes chimiques.

On attribue souvent l’utilisation des poisons à l’humain, mais il ne faut pas oublier que les animaux eux aussi s’en servent. En effet, certains l’utilisent pour paralyser leur victime, pour en retarder la consommation ou encore pour la conserver à l’intention despetits à naître. Par exemples, les guêpes solitaires paralysent leur proie, puis déposent leurs œufs sur les corps afin que, une fois éclos, ils puissent directement se nourrir. De même, les araignées paralysent leur victime afin de les mettre en réserve pour plus tard. Beaucoup d’animaux connus de tous comme les méduses, les mille-pattes, les insectes, les poissons (la rascasse, le poisson-coffre),l’ornithorynque, sont dits venimeux, car ils utilisent leur venin pour repousser, tuer ou blesser les autres formes de vie. Pourtant, tous les animaux venimeux ne portent pas du poison pour attaquer ou pour se défendre, comme la Dendrobates Auratus, une grenouille recouverte d’une substance, la batrachotoxine, dont 0.2 mg suffit pour tuer un homme.

On distingue plusieurs sortes de poisons. Lespoisons nécrosants et hémolysants catalysent ou accélèrent la décomposition de l’armature protectrice de la cellule. Les poisons inhibiteurs de la synthèse d’ATP privent les cellules de cette énergie vitale, stoppant toute activité motrice et entraînant rapidement la mort. Les poisons inhibiteurs de la jonction musculaire bloquent le potentiel d’action des fibres musculaires qui sont dansl’incapacité de se contracter, provoquant un arrêt cardiaque. Les poisons mutagènes et allergènes tels que l’amiante, de nombreuses poussières (sciure, terre, charbon) peuvent avoir des effets nocifs en fonction de la dose, de la fréquence d’exposition et de la sensibilité de la personne. Enfin, les poisons dits neurotoxiques, se fixe sur la jonction synaptique entre la cellule et la synapse à laquelle...
tracking img