Tpe systeme scolaire espagnol

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7482 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
T.P.E. : Le Système Educatif Espagnol

Sommaire :

-Introduction

-I. Historique :

A) Différentes réformes depuis 1970 : Pourquoi et comment ?

B) Conséquences actuelles de ces réformes :

C) Le système éducatif espagnol en 2011 :

-II. Spécificités nationales et prise en compte de la dimension communautaire :

A) La décentralisation : présente aussi dansl’éducation :

B) L’européanisation du système espagnol :

C) Comparaison France / Espagne :

-Conclusion

-Sources

-Synthèses personnelles :

Il y a cinq ans, l’Espagne rejetait la réforme scolaire. C’est une véritable entreprise de modernisation du système éducatif qui a été menée en Espagne ces vingt dernières années. De 1970 a 1990 elle a mis en place deslois et réglementations qui vont changer petit à petit le paysage éducatif jusqu’ à sa mise en place définitive dans les années 2000. Plus libéralisation dans le débat.
Cette réforme se justifia par les transformations sociales, techniques, économiques, politiques et culturelles qu’a connue l’Espagne au cours des années d’après franquisme et qui avaient rendu obsolète l’ancien système éducatif.Pour l’Espagne, il s’agissait réellement de construire un système nouveau plus conforme aux exigences d’une démocratie engagée dans son intégration au sein de l‘Union Européenne.
Dès lors, l’Espagne confrontée à de nouveaux impératifs de système de commerce, de mobilité et de libre concurrence exigera que les études et les diplômes s’adaptent à des modèles partagés et puissent être homologuésdans le cadre de l’Union européenne, afin de ne pas défavoriser les citoyens espagnols.
Nous verrons comment dans ces grands bouleversements, l’Espagne a su garder son originalité, la décentralisation de son système politique ayant des répercutions originales sur son système scolaire et éducatif en général.
Dans quelle mesure l’Espagne a-t-elle su moderniser son système, en répondant notammentaux exigences européennes, tout en conciliant avec ses valeurs traditionnelles ?
Nous étudierons les grandes lignes de ces réformes en nous basant sur un système éducatif de référence, le système français.
Nous nous demanderons si le système politique et constitutionnel de l’Espagne peut être original et positif ou bien quels en sont les freins dans le cadre de son intégration au sein de l’UE.I – Historique

A) Différentes réformes depuis 1970 : Pourquoi et comment ?

Pour le régime franquiste, mettre en place un ordre social et politique nouveau supposait également la construction d’un nouvelle ordre éducatif : l’école doit être présidée par les vertus nationales de discipline, de hiérarchie, de tradition et surtout de religion. Ainsi, jusqu’en 1970, l’écoleespagnole est avant tous catholique (obligation du catéchisme et de l’enseignement catholique dans l’ensemble du cursus scolaire). Cependant, dès 1969, le gouvernement franquiste prend conscience de l’inadéquation de leur système d’éducation au nouveau monde économique et au marché du travail moderne. Ce qui abouti à la loi de 1970, première grande réforme du système éducatif espagnol actuel.

*La loi générale sur l’éducation de 1970 :
Elle rend obligatoire et gratuite l’éducation générale pour tous les espagnols de 6 à 14 ans. Elle crée un système public d’éducation alors qu’on était dans une vision de l’éducation privée et religieuse, ce qui abouti à une étatisation du système éducatif espagnol. C’est une réforme intégrale du système qui a pour objectif de reconnaître le droit de tousà l’éducation, le principe de l’égalité des chances, le rôle de l’éducation comme service public fondamental, la nécessité d’une formation professionnelle en rapport avec la structure de l’emploi. Elle a donné lieu à une réforme importante des contenus et des méthodes d’enseignement.
Cependant il y avait un profond écart entre cette réforme ambitieuse et une organisation administrative...
tracking img