Tpe utopie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7105 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
L'utopie à l’épreuve de la réalité.

Nos sociétés connaissent actuellement une crise sans précédent, à la fois économique, sociale et écologique. C’est dans ce climat de crise que l’homme se met à rêver de sociétés utopiques. En cherchant, nous nous sommes rendus compte que de nombreuses utopies avaient été pensés dans le passé, et cela déjà au IVème siècle av. J-C dans La République dePlaton, mais que la plupart de ces utopies avait mené à un échec une fois mises en œuvre.
A travers ce TPE, nous avons cherché à comprendre pourquoi l’utopie menait généralement à un échec lorsqu’elle était mise en œuvre.

Le terme utopie, du grec "ou" = non, et "topos" = lieu, signifie étymologiquement un lieu inexistant, un lieu qui ne serait "nulle part". Une utopie est une conception d'unesociété idéale où les rapports humains sont harmonieux. Les utopies sont, avant tout, le fruit de l’imagination d'auteurs et d'artistes qui vivaient à des époques de changement et de crise sociale où les valeurs morales, économiques et politiques étaient remises en question. ; elles sont, pour la plupart, décrites dans des récits à portée philosophique, politique, idéologique ou morale. Ces récits ontpour but de critiquer la société dans laquelle vit l’auteur et de proposer une alternative à cette société. L’exemple idéal de l'utopie est le célèbre roman de Thomas More, qui s’intitule justement Utopia, il date de 1516 ; on considère d’ailleurs qu’il est le premier à utiliser le terme “utopie”. La forme française de "utopie" est attestée chez Rabelais en 1532 et, sur le modèle de l'anglais utopia,le mot devient nom commun et intègre le vocabulaire politique au XVIII° siècle.

L’une des caractéristiques fondamentales de l’utopie est qu’elle a pour vocation de projeter un idéal social et non pas de le réaliser. Métaphoriquement, l'utopie ressemble à une ligne d'horizon vers laquelle on tend, sans jamais l'atteindre.

PLAN :

I) Besoin d’utopie

II) L’utopie

III) L’impossibleutopie

Index

Bibliographie/Webographie

Conclusion

Besoin d’utopie :

Besoin d’aspiration…

L 'utopie proprement dite naît à la Renaissance parce qu'elle traduit une manière de penser caractéristique de l'humanisme. En effet, l’humanisme est un courant de pensée qui consiste à valoriser l’Homme, à le placer au centre de son univers, c’est également une idée que l’on retrouve dansl’utopie: l’Homme est le maitre de son destin. Chez Thomas More comme chez les autres écrivains utopistes, la société idéale peut être une construction humaine, sans qu'il faille compter sur une intervention divine ou sur un changement surnaturel.
Le genre littéraire utopique a connu un véritable succès à une époque où l'on pensait justement qu’il était préférable d’agir en construisant un monde meilleuret en réfléchissant à d’autres formes d’organisations politiques et sociales plutôt que d'attendre sans rien faire un monde meilleur dans l’au-delà, comme le promettent certaines religions. Le but étant d’en finir avec la misère, la famine, le malheur, les maladies, et les guerres.
Les utopies que l’on trouve dans la littérature politique du XVI° siècle au XVIII° siècle participent à unecritique de la société existante et montrent une volonté de la changer en profondeur. Pour ce faire, les auteurs utilisent la fiction car elle permet de prendre une certaine distance par rapport au présent, pour éviter, par exemple, la censure ; la fiction permet également de décrire de manière très précise la société alternative.
Les descriptions qui sont proposées, dans lesquelles on peut voir dessociétés heureuses et bien gouvernées, servent alors à convaincre les lecteurs de l’époque
(et d’aujourd’hui) qu’il existe des alternatives, que d'autres modes de vie sont possibles.

Peu à peu, les utopies apparaissent comme différentes façons de penser le monde afin de mieux le changer. L'utopie prend alors la forme d’un "projet de société" (c’est d’ailleurs le terme que l’on utilise...
tracking img