Tpe vampires

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1599 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TRAVAUX
PERSONNELS
ENCADRES

LES VAMPIRES (Inscrit dans le thème Textes et Représentations)

Réalisés par KLAUS Alissa,
CHAILLET Camille et FERRY Clara de la classe de 1ère L.
Année 2010-2011, lycée Jacques-Callot

SOMMAIRE

INTRODUCTION

Depuis toujours, les hommes sont hantés par les créatures surnaturelles, plus particulièrement le personnage du vampire. Eneffet, depuis qu’il est apparu, le vampire est un objet de fascination pour tous les peuples du monde entier. De sa naissance jusqu’à aujourd’hui, le vampire continue à susciter un grand intérêt. Les hommes restent interpellés par son mystère et son identité.
En effet beaucoup de questions se posent quant au sujet de ce personnage mystique. Le vampire est un être immortel, ni mort, ni vivant.Et l’immortalité a toujours été un objet de convoitise chez les hommes.
Pourquoi le vampire provoque une peur chez l’Homme ? Que représente-t-il à travers le temps ? A-t-il évolué depuis son apparition ? Et si oui, dans quels contextes historiques ?
Nous allons justement voir quel mal se cache derrière le vampire depuis l’antiquité jusqu’à aujourd’hui. Dans un premier temps, nous allons voirdans quel contexte le vampire est apparu, ce qui nous amènera dans une seconde partie où nous étudierons la symbolique du suceur de sang. Et enfin, nous expliquerons son statut et son rôle dans la société actuelle.

[pic]

("The Vampire", de Sir Philip Burnes-Jones, 1897 )

I- Un contexte qui explique l’apparition du vampire :

Il faut attendre l’ère chrétienne et plusparticulièrement le XIe siècle pour que l’on parle d’êtres tangibles qui sortent de leurs tombes et provoquent la mort de leurs proches.
Ce genre de croyance se développe beaucoup au XII et XIIIe siècles, notamment en Angleterre (au XIXe siècle lieu de triomphe des deux révolutions industrielles)
Au XVIe siècle le vampire est cruel mais raffiné ; il est à la recherche d’amour et de reconnaissance.Fin XVIIe, début XVIII, le vampire redevient à la mode. C’est un mort-vivant il suce le sang de ses victimes. Celles-ci deviennent elles-mêmes vampire après leur mort.
Vampire : mot d’origine slave, polonais ou russe.
Durant les épidémies de peste, les supposés cas de vampirisme se multipliaient. (Film Nosferatu Murnau 1922 CI-DESSOUS)

[pic]

Transylvanie au XIXe siècle : lieu oùrègne le passé, anciennes coutumes, superstitions.
La moralité Victorienne décrit les valeurs de la restriction sexuelle des épouses, la faible tolérance envers les crimes et un code de conduite social strict.

(En 1347, des navires infectés abordent en Europe et déclenchent une épidémie dont mourra un quart de la population occidentale en quelques années. Les recherches archéologiquesrécentes ont confirmé qu'il s'agissait bien d'une épidémie due au bacille Yersinia Pesti)[]

La publication du Dracula de Bram Stoker 1897 : A cette époque, l’Angleterre a réussi la première révolution industrielle.
( débute en Angleterre dès le milieu du XVIIIe siècle et en France au début du XIXe siècle ; ce sont les pays de la première vague, qui bénéficient dans le domaine textile de lacroissance de la proto-industrie au XVIIIe siècle en Suisse ou en Alsace)
-L’époque Victorienne :

(L'époque victorienne au Royaume-Uni marque l'apogée de la révolution industrielle britannique ainsi que celle de l'Empire britannique. Bien que l'époque victorienne désigne les années de règne de Victoria Ire du Royaume-Uni, de 1837 à 1901, les historiens fixent généralement son début au Reform Act1832. L'époque victorienne est précédée de l'époque georgienne et suivie de l'époque édouardienne. )

II- La symbolique du vampire :

Tout d’abord le vampire est un être immortel, ni mort, ni vivant. Il se nourrit des autres, en buvant leur sang. Il y a la morsure, pleine de sens. La victime en meurt mais elle accède à l’immortalité des vampires.
La morsure : Selon la psychologue...
tracking img