Tpe : l'irak et les eu la situation actuelle depuis 2004

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1457 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
III) La situation actuelle, depuis 2003

I) l’occupation americaine

Malgré une opposition internationale très forte contre cette guerre contre l’Irak, les Etats-Unis ont décidé, en mars 2003, de déclencher une offensive militaire pour chasser Saddam Hussein du pouvoir. Le 19 mars, les premiers bombardements aériens ont marqués le début de la guerre. Au bout de trois semaines, le régimebassiste de Saddam Hussein fut renverser. Celui-ci, qui consistait a assurer la longévité du régime ce faisait par le biais de la peur et de la violence. Après que des Irakiens soit « sauver », la plus part espéraient que les Américains leurs apporteraient la sécurité, la stabilité et la possibilité de mener une vie normale. Mais, pour l'instant, le chaos domine et l'insurrection s'enracine dansle pays. Les attentats continuent d'ensanglanter les rues. Cette guerre a provoqué l’exode d’au moins deux millions d’Irakiens, réfugiés à l’étranger depuis 2003 (principalement en Syrie et en Jordanie, mais également en Europe et aux USA).[]Cette guerre intervient dans la lutte contre le terrorisme que George W. Bush a initiée en réponse aux attentats du 11 septembre 2001.Maintenant, je vais vousparler des dates clef ainsi que l’occupation des troupes américaines dans ce pays. Apres la victoire des américains, les troupes de coalition, le plus dirigé par les britanniques on t voulu stabiliser la situation en Irak en installant un gouvernement provisoire militaire.
Tout d’abord, le 23 mai 2003, l'administrateur américain en Irak, Paul Bremer, a annoncé la dissolution de l'armée irakienneet d'autres organismes de sécurité de Saddam Hussein, ce qui sera considéré par la suite comme l'une des plus graves erreurs de celui-ci. Le 31 mai 2003, les États-Unis annoncent qu'ils occuperaient militairement l'Irak plus longtemps que ce qui avait été annoncé auparavant. Au cours du mois de juin 2003, l'armée américaine, qui subit de nombreuses attaques de la part de la rébellion civileirakienne et de groupes terroristes, lance une opération nommée Scorpion du désert, essayant de prendre le contrôle du pays. Les États-Unis demandent à la population civile de leur livrer quelque 5 millions d'armes qui leur auraient été confiées par le régime de Saddam Hussein et les menacent d'emprisonnement dans le cas d'un refus. Seules quelques milliers d'armes leur sont livrées. Le 17 juin 2003,un groupe jusqu'alors inconnu, les Brigades de résistance irakiennes, revendique les attaques contre l'armée d'occupation américaine. De nombreux groupes de rébellion apparaissent. Pendant le moi de juillet 2003, les États-Unis demandent à plusieurs pays et à l'ONU de les aider dans le contrôle du pays par l'envoi de troupes armées, mais ces derniers refusent, ne voulant pas cautionner l'invasionjugée illégale de l'Irak. Le 25 juillet 2003, Moqtada al-Sadr, dignitaire chiite considéré comme influent, demande à Najaf, le retrait des forces d'occupation américaines, devant une foule de cent mille fidèles.Le 19 août 2003, un attentat au camion piégé détruit le siège des Nations unies à Bagdad faisant 22 morts dont le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Irak, leBrésilien Sergio Vieira de Mello. Le 14 décembre 2003, Saddam Hussein, est arrêté par l'armée américaine. Il est transféré dans un endroit tenu secret pour des interrogatoires.Fin janvier 2004 en Irak, des attentats quasi quotidiens frappent toujours les forces militaires d'occupation et les civils travaillant pour eux. Le 15 février 2004, un ensemble de pays voisins de l'Irak (Syrie, Iran, Koweït,Arabie saoudite, Jordanie, Égypte et Turquie), après une réunion à Koweït, demandent solennellement, le retrait de la coalition des forces d'occupation et l'aide de l'ONU, pour rendre le pays à ses habitants.George W. Bush et Tony Blair se félicitant mutuellement lors du transfert de souveraineté de l'Irak lors du sommet de l'OTAN à Istanbul le 28 juin 2004 En mars 2004, première bataille de...
tracking img