Tradition modernisme dans sous l'orage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1346 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
Seydou Badian Kouyaté est un écrivain et homme politique malien né à Bamako en 1928.Écrivain reconnu internationalement, il publie avant l’indépendance du Mali, en 1957, son premier roman intitulé" Sous l’orage".
SOUS L’ORAGE : D’une part, le poids du passé, l’autorité de la tradition, le prestige des anciens ; d’autre part, l’appel des temps nouveaux, l’ouverture et les émois dela jeunesse, la profondeur millénaire de l’Afrique et les horizons stimulants dévoilés par d’autres formes de savoir, ce débat est celui des pères et des fils, et tel est l’orage subi par les peuples africains.
I. TRADITION ET MODERNITE
1. TRADITION
La tradition désigne la transmission continue d'un contenu culturel à travers l'histoire depuis un événement fondateur ou un passé immémorial.Cet héritage immatériel peut constituer le vecteur d'identité d'une communauté humaine. Dans son sens absolu, la tradition est une mémoire et un projet, en un mot une conscience collective : le souvenir de ce qui a été, avec le devoir de le transmettre et de l'enrichir. Avec l'article indéfini, une tradition peut désigner un mouvement religieux par ce qui l'anime, ou plus couramment, une pratiquesymbolique particulière, comme par exemple les traditions populaires.
Dans le langage courant, le mot tradition est parfois employé pour désigner un usage, voire une habitude, consacré par une pratique prolongée au sein d'un groupe social même restreint (par exemple une tradition familiale).
Le concept de tradition revêt un sens différent dans le mot traditionalisme, qui représente une volonté deretour à des valeurs traditionnelles, et non de transmission d'un héritage à travers l'évolution historique. Le traditionnalisme est l'opposé du progressisme. Il ne s'agit donc pas d'une notion directement liée à la définition première de la tradition.
2. MODERNITE
L'usage du terme moderne apparait la première fois en latin1, et c'est un concept plurivoque2.
En tant que concept philosophique,la modernité est pour les uns avant tout le projet d’imposer la raison comme norme transcendantale à la société, ou pour les autres la crise de la raison dans l'histoire, ou encore les deux à la foisnote 1, d'où la définition de crisologique que propose Gérard Raulet.
En termes de sociologie et selon Michel Freitag, la modernité est un mode de reproduction de la société basée sur la dimensionpolitique et institutionnelle de ses mécanismes de régulation par opposition à la tradition dont le mode de reproduction d’ensemble et le sens des actions qui y sont accomplies est régulé par des dimensions culturelles et symboliques particulières. La modernité est un changement ontologique du mode de régulation de la reproduction sociale basée sur une transformation du sens temporel de la légitimité.L’avenir dans la modernité remplace le passé et rationalise le jugement de l’action associée aux hommes. La modernité est la possibilité politique réflexive de changer les règles du jeu de la vie sociale. La modernité est aussi l’ensemble des conditions historiques matérielles qui permettent de penser l’émancipation vis-à-vis des traditions, des doctrines ou des idéologies données et nonproblématisées par une culture traditionnelle.
En histoire, où des jalons historiques (sont) communément nécessaires et/ou admis, la modernité est évoquée et associée avec l'Époque moderne ou « Temps Moderne(s) »1. Elle commencerait en 1453 avec la prise de Constantinople par l’Empire ottoman, et dont la fin correspond à la Révolution française pour les historiens français et à 1920 pour les écoleshistoriques anglo-saxones. Cependant, certaines de ces affirmations précédentes font l'objet de discussions et de débats, par exemple Guizot fait commencer la modernité en 14921.

II. Tradition et modernisme dans sous l’orage
Le père Benfa, face à un dilemme. Ainsi pourrait-on expliquer le contenu du livre. Une querelle qui oppose la société traditionnelle à celle appelée moderne. Famagan, grand...
tracking img