Traduction en francais de " in the shadows of the mountain "

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 96 (23812 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
In the Shadow of the Mountain

Chapitre 1 :
Le 23 avril 1998, Edward revenait d’un glacier sur la face nord de la montagne Matterhorn au-dessus de Zermatt en Suisse. Il était « sans visite » depuis 74 ans.
Et le même jour, à 2000km de là, les trois descendants directs de Edward Crow – Sa fille, Marjorie et ses deux petits enfants, Clare et Andrew- Savouraient un rare jour ensemble à leurmaison de famille à Windermere, centre du district des Lacs d’Angleterre .
Clare était partie la nuit d’avant, elle était arrivée très tard à la maison de sa maman. Elle avait dormi profondément dans son vieux lit d’enfance et ne se réveilla pas avant 9heures. Elle était (restée) dans son lit quelques minutes , savourant le calme à l’exterieur de sa fenetre . Ici, elle était encore Clare, la petitefille, plutôt que Clare l’independante, une brillante journaliste.
Elle aimait venir à la maison de Windermere, bien qu’elle aie sa propre maison et sa propre vie à Londres depuis plusieurs années. Il y avait quelque chose de la partie nord d’angleterre, et specialement du district du Lac où elle a grandit ; c’était une partie d’elle. Malgré les horrible 400 km de trajet sur l’autoroute M6 ( Leplus grand parking  de voitures, quelqu’un l’a décrit comme cela), elle trouvait toujours elle-même le moyen de se relaxer le plus au nord qu’elle se trouvait. Habituellement, quand elle quittait l’autoroute, il fesait sombre et elle ne pouvait pas voir les colines rocheuses ou les eaux du Lac de Windermere, mais elle savait qu’ils étaient là.
Lors de cette visite, elle espérait que revenir dansce paysage magnifique lui donnerait du temps de penser à son futur. Elle savait qu’elle ne pouvait pas continuer à travailler au journal pour plus longtemps. Ce n’était plus ce qu’elle voulait. Mais laisser tomber cela était une pensée effrayante. Il y avait quoi d’autre dans sa vie ?
Maintenant , ici , elle était une jeune femme de 46 ans assise à la table de diner avec Andrew, les deux d’entreeux aimaient beaucoup la cuisine de leur maman.
«  Maman, tu n’as pas perdu ta manière de cuisiner » dit Clare.«  Le bon saumon. Personne fait cela aussi bien que toi ! »
«  Je ne sais pas ce qui à de special à cela. » repond sa mere. «  c’est seulement un peu de saumon grillé . J’ai fait cela de la meme manière toutes ces années. »
«  Exactement ! » Dit clare « c’est le point positif – c’esttrès reconfortant de trouver quelque chose qui n’a pas changé »
«  Finis cette dernière partie alors, une pour toi . Je ne veux pas de cette derniere part. » Dit Marjorie avec un sourire.
«  Merci » Dit Andrew «  je voudrais cela, je suis desolée Jan et les enfants ne pourront pas venir ojd . Tu sais comment c’est . Les samedis sont les seuls moments où ils peuvent faire tout leurs sports ettoute leurs chose. Et jan aime etre là pour eux. »
«  Je n’ai pas l’intention d’être là pour toujours tu sais. Je veux être là pour mes petits enfants tant que je peux ! » dit marjorie occupée à debarasser la table.
« c’est exactement ce que grand-mère Agatha utilise pour dire au sujet de nous, mais , maman, c’est la premiere fois que je t’entend parler du sujet de …. » dit andrew.
«  De lamort » dis Marjorie. Finissant la phrase du jeune enfant. Il n’y a rien de faux , n’est ce pas ? demande claire anxieusement.
«  Rien , excépté le veil age, aussi vieille que je suis . » Dit Marjorie.
D’aucun moyen, tu ne paye de l’attention pour moi » « Comment est le jardin, maman ? » Demande Andrew. Il se sentait responsable de la tournure que prenait la conversation et essaya de la réorienter ànouveau.- Le jardin de marjorie pouvait fortement etre decrit comme un sol sûr. D’aussi loin qu’ils pouvaient se souvenir que leurs mère s’était battue pour faire le jardin qu’elle attendait. Mais il semblait avoir……………………………..( je n’ai pas su traduire !)
Une année, c’était le tps qui tuait toutes les fleurs , les autres années des animaux enfants qui semblaient prendre le dessu et surout...
tracking img