Traitement comptable d'une entreprise de btp

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9049 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
RELATIONS PROFESSIONNELLES

Le traitement comptable et juridique d’une entreprise de BTP.

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION 1

LE TRAITEMENT COMPTABLE ET JURIDIQUE D'UNE ENTREPRISE DE BTP 12

I. LE TRAITEMENT COMPTABLE 13
A. LES ENREGISTREMENTS COMPTABLES 14
1. Enregistrement des achats 16
2. Enregistrement des ventes 17
3. Taxe sur la valeur ajoutée 18
4.Les impôts 20
5. L’enregistrement de la paie et des charges sociales 21
6. Rapprochement bancaire 23
B. L’INVENTAIRE 24
1. L’ajustement des stocks 24
2. L’amortissement des immobilisations 25
3. L’ajustement des charges et produits 26
C. LES COMPTES ANNUELS 26
1. Le bilan 27
2. Le compte de résultat 28
3. L’annexe 29

II. LE TRAITEMENTJURIDIQUE 30
A. LES MISSIONS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES 31
1. Conditions de nomination et de révocation du commissaire aux comptes 31
2. Les missions de contrôle des comptes de l’exercice 33
3. Les missions de contrôle des informations et les obligations d'information du commissaire aux comptes 35

B. LE PLAN DE MISSION 36

C. RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES 391. Le rapport général 39
2. Le rapport spécial 41

CONCLUSION 43

BIBLIOGRAPHIE 45

ANNEXES 46

LE TRAITEMENT COMPTABLE ET JURIDIQUE D'UNE ENTREPRISE DE BTP

Dans cette partie, sera abordé le traitement comptable (I) avec notamment les enregistrements comptables et les comptes annuels ainsi que le traitement juridique (II) sur les missions du commissaire aux comptes. Pour illustrerles propos, il y a en annexe des documents concernant une entreprise de BTP.

I. LE TRAITEMENT COMPTABLE

La première idée que l’on a de la comptabilité, c’est qu’elle sert à établir les déclarations fiscales. Certes, la comptabilité permet de calculer la base des différents impôts et cotisations sociales comme le chiffre d’affaires assujetti à la TVA ou encore le bénéfice imposable.Mais l’utilité de la comptabilité ne s’arrête pas seulement à cela. Celle-ci sert aussi à fournir des informations sur la situation financière de l’entreprise. Cette information prend des formes différentes en fonction de ses destinataires. Ainsi, les personnes extérieures à l’entreprise ont des informations via les comptes annuels, c’est-à-dire le bilan, le compte de résultat et l’annexe. L’analysedes comptes annuels permet de juger de l’état de santé de l’entreprise donc d’en évaluer la solidité et la performance. Ces informations servent aussi aux personnes internes à l’entreprise, ces dernières disposent d’une information plus complète. Par exemple, l’étude des comptes clients permet de détecter des retards de règlement et de relancer les clients douteux.

Enfin, la comptabilité sertde preuve pour les commerçants. En effet, c’est un moyen de preuve reconnu par les tribunaux et peut donc servir en cas de litige avec un client, un fournisseur ou encore l’administration par exemple.

Voila donc à quoi sert la comptabilité, mais pour en arriver là, il faut réaliser différentes étapes qui sont imposées par le Code de commerce à tous les commerçants au sens large du terme(sociétés commerciales, industrielles, de négoce…) mais aussi à certaines associations et sociétés civiles sous certaines conditions (activité économique, seuil de 50 salariés, 3 100 000 € de chiffre d’affaires et 1 550 000 € de total de bilan).

Ces obligations consistent à procéder à l’enregistrement comptable de toutes les opérations effectuées par l’entreprise (A), à réaliser un inventaire au moinsune fois par an (B) et après cela, procéder à l’établissement des comptes annuels à la clôture de l’exercice (C).

A. LES ENREGISTREMENTS COMPTABLES

Dans cette partie, sera abordé les opérations réalisées par les entreprises. Tout d’abord, les achats (1) et les ventes (2) seront traités, ensuite, la TVA (3) et les impôts (4). Puis, l’enregistrement de la paie et des charges...
tracking img