Traitement des stock

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2436 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Stock et en-cours :
Définition : Les stocks correspondent à des actifs :
Détenus par l’entité et destinés à être vendus dans le cadre de l’exploitation courante (marchandises) ;
Correspondant à des matières premières ou fournitures devant être consommées au cours du processus de production ou de prestation de services (stock de matières premières) ;
En coursde production de biens en vue de la vente (en Cours de production de matériel destiné à la vente) ;
En cours de production de services non encore achevés Et non facturés (en cours de prestation réalisées par un cabinet de conseil, non achevées à la clôture et non Facturées au client).
Le classement d’un actif en stocks (actifs courants) ou En immobilisations (actifs noncourants) s’effectue non Pas sur la base de la nature de l’actif mais en fonction De sa destination, de son usage, de sa durée D’utilisation dans le cadre de l’activité de l’entité et de Sa valeur relative.
Exemple : une pièce de rechange se rapportant Spécifiquement à un actif sera mise en actif non Courant en tant que composant et non en stock.
Règles générales : Au niveau comptable, onretient la distinction entre :
les marchandises achetées en vue d’être revendue en l’état (compte 30) ;
les matières premières et fournitures (compte 31) achetées pour être transformés ;
les autres approvisionnements (compte 32) qui concourent à la fabrication sans rentrer dans la composition du produit. Exemple : les matières et fournitures consommables et lesemballages ;
les en cours de production de biens (compte 33) ;
les en-cours de production de services (compte 34) ;
les produits fabriqués par l’entreprise (compte 35) ;
les stocks provenant d’immobilisations (compte 36) qui comprennent les éléments démontés ou récupérés des immobilisations corporelles (ce compte est débité par le crédit du compted’immobilisation concerné) ; les stocks contrôlés par l’entreprise mais non détenus physiquement à la clôture de l’exercice : stocks et dépôt ou en consignation, stocks en cours de route (compte 37).
Evaluation initiale :
Le coût des stocks comprend tous les coûts encourus pour amener les stocks à l’endroit et dans l’état où ils se trouvent :
coûts d’acquisition (achats,matières consommables, frais liés aux achats…) ;
coûts de transformation (frais de personnel et autres charges variables ou fixes à l’exception des charges imputables à une sous activité de l’entité) ;
frais généraux, frais financiers et frais administratifs directement imputables aux stocks.
Le coût des stocks ne comprend pas les coûts suivants :
Frais généraux etadministratifs généraux non imputables ;
Les coûts de stockage ;
Les coûts de commercialisation ;
Les déchets ;
Les pertes de change liées à l’acquisition des stocks.
Ces coûts sont calculés soit :
sur la base des coûts réels ;
sur la base de coûts prédéterminés (coûts standards) régulièrement révisés en fonction des coûts réels.
(Exemple: prix horaire de la main d’œuvre, selon les catégories professionnelles, pré-rentrée dans l’ordinateur valorisant le coût de la main d’œuvre selon le nombre d’heures passées lors d’une production stockée).
Exemple :
Une entreprise a acquis un lot de marchandises pour 200 000 DA hors taxes. Un rabais de 5% a été accordé par le fournisseur. Ce dernier a facturé, par contre, une somme de 15000 DA pour frais de transport.
Valoriser le stock Exemple :
Le coût d’acquisition est égal à :
Le prix d’achat : 200 000
Le rabais : 200 000 x 5% = - 10 000
Les frais de transport : 15 000
Total : 205 000
Comptabilisation dans le cadre de l’inventaire : Le choix de la méthode de suivi en comptabilité des stocks (méthode de l’inventaire intermittent ou...
tracking img