Trame de fiche de lecture pour le pain nu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1409 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
HENNEUSE Julie ES1
MONDE PLURIEL
FICHE DE LECTURE: LE PAIN NU

Le Pain Nu est un roman autobiographique dans lequel l'auteur raconte son enfance et son adolescence du Rif à TANGER marqué par l'exil et la misère. En effet, l'auteur Mohamed CHOUKRI est né dans la région du Rif près de NADOR en 1935, au milieu d'une famine et dans une famille pauvre,nombreuse. C'est à cause de la faminequ'ils débarquent à TANGER à l'âge de sept ans. Durant son adolescence, il mène une vie de vagabond et survit à l'aide de toutes sortes de petit métier. Il vit dans un milieu peuplé de prostituées, de voleurs et dans une famille au père violent envers ses enfants et sa femme. M.C l'accusera même d'avoir tué son jeune frère après une dispute familiale. C'est pourquoi, il quitta sa famille à l'âge de11ans pour survivre dans les rues de TANGER. Il passe la plus part de sa vie dans les" bordels" et en prison. En 1956, à l'âge de vingt et un ans suite à une rencontre en prison, il entre à l'école et apprend à lire et à écrire. Très vite, il écrit ses premiers poèmes et nouvelles, suit le cours de l'Ecole normale et devient instituteur. C'est le 15 novembre 2003 qu'il meurt à RABAT.
Il estl'auteur de nouvelles, de pièces de théâtre,d'essais littéraires, de témoignages et de romans notamment Le Temps des erreurs.Et il reçoit le prix de l'amitié franco-arabe en 1995.
Reprenez les grandes parties:
L'auteur raconte son enfance dans les années 1940, c’est une époque d’extrême misère.
Le père est un monstre de violence et de vulgarité. Il traite sa femme de « fille de pute », et tue sonfils, le frère du narrateur : « Il se précipite sur mon frère et lui tord le cou comme on essore un linge » (p. 13). Dans ces conditions, le narrateur se met à voler et trafiquer : « J’avais décidé de voler toute personne qui m’exploiterait, même si c’était mon père ou ma mère » (p. 28). Voler lui permettra de « mettre à l’épreuve [s]a virilité à dix-sept ans » (p. 110). Il rêve de « chier etpisser » sur la tombe de son père (p. 77).
La sexualité tient très vite la première place : on pourrait dire que c’est le « café du pauvre ». Masturbation, zoophilie, voyeurisme : « Mes femelles n’étaient autres que les poules, les chèvres, les chiennes, les génisses… » ; « J’avais mal aux seins surtout au moment de l’érection. Je découvris la masturbation de manière naturelle. Alors je ne me gênaipas. Je me masturbai sur toutes les images et les corps interdits ou tolérés. Quand j’éjaculais, je sentais comme une blessure à l’intérieur de ma verge » (p. 30). La découverte du corps féminin se fait par la vision de sa voisine nue : « Pourquoi la fente entre ses cuisses s’ouvre béante dans toute sa laideur quand elle se baisse ? » (p. 33), puis par un dépucelage avec une prostituée. Il croitque son sexe a des dents (p. 41), et découvre émerveillé que « son sexe ne mord pas » (p. 42). Il viole un enfant plus jeune que lui, qui le dénonce. Plus tard, à Tanger, il se prostitue à un vieillard « pédéraste » (p. 82), qui le suce pour 50 pésètes. Ce seront les deux seules expériences homosexuelles, même si lors de sa première nuit à Tanger, il a peine à échapper à tous les hommes qui veulentse taper le « beau gosse » (p. 86). Il poursuit son apprentissage de l’hétérosexualité dans des milieux de voleurs et de prostitution, avec des scènes d’une crudité fort poétique : « Sois fort, ô sexe aveugle ! Sois un bon ami pour ce vagin ! » (p. 99).
Le récit se termine sur la perspective d’apprendre à écrire : « J’ai vingt ans et je ne sais même pas comment signer » (p. 155).

II.Analyse de l'ouvrage
Voici une oeuvre emblématique de la littérature marocaine. Il est publié en 1973 aux Editions Peter Owen à LONDRES sous le titre For Bread Alone traduit par l'écrivain américain Paul Bowles. Puis il est traduit par Tahar Ben Jelloun, il apparait en France en 1980. Le livre connu par la suite un succès remarquable et fut traduit en une douzaine de langues. Mais il a connu 17 ans...
tracking img