Transformation de 1850 a 1939

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3057 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Protection du capital nature

OBJECTIF 2010 POUR LA BIODIVERSITE
En avril 2002, lors de la sixième réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique, qui est administrée sous l’égide du PNUE, les gouvernements se sont engagés « à assurer, d’ici 2010, une forte réduction du rythme actuel de perte de diversité biologique aux niveaux mondial, régional et national, àtitre de contribution à l’atténuation de la pauvreté et au profit de toutes les formes de vie sur la planète ». Cet objectif, qui a été entériné lors du Sommet mondial pour le développement durable, constitue l’élément central des activités du PNUE dans le domaine de la diversité biologique. Par diversité biologique, on entend l’éventail innombrable des organismes vivants présents sur la planète.Ces organismes vivants, à travers leurs interactions entre eux-mêmes et avec le milieu non biologique, constituent les écosystèmes du globe. Ils fournissent des aliments, des médicaments, du bois et des combustibles, de même qu’ils jouent un rôle fondamental dans la purification de l’air, la préservation des sols et la stabilisation du climat. Ces effets bénéfiques, ou services d’écosystème, dontle rôle est en définitif essentiel à la vie humaine sur la planète, sont à la base de nombreuses industries, allant de l’agriculture à la biotechnologie, en passant par les pêches et l’écotourisme. La valeur de ces services a fait l’objet d’une étude sur une période de cinq ans dans le cadre de l’Evaluation des écosystèmes pour le Millénaire, à laquelle le PNUE a participé en qualité departenaire. Cette évaluation s’est achevée en 2005, avec l’établissement de rapports de synthèse qui révèlent que les services écosystémiques sont en général sous-estimés, à un coût incalculable pour la société, notamment pour les pauvres qui sont les plus fortement tributaires des ressources naturelles pour leur santé et leurs moyens de subsistance. L’état des espèces migratrices fait partie desprincipales difficultés qui entravent la conservation de la diversité biologique. Le slogan « Objectif pour la biodiversité 2010 » a été retenu comme thème de la huitième session de la Conférence des Parties à la Convention sur les espèces migratrices (CMS), qui s’est tenue en novembre 2005 à Nairobi. L’ordre du jour comportait des propositions visant à assurer une protection supplémentaire pour un certainnombre d’espèces, notamment le gorille de plaine, le requinpèlerin, le dauphin de la Méditerranée et plusieurs espèces d’oiseaux et de chauves-souris d’Afrique et d’Amérique latine. De nouveaux accords ont été signés aussi entre les pays pour stimuler la coopération transfrontalière, afin de renforcer la préservation des éléphants d’Afrique occidentale et de l’antilope saïga d’Asie centrale. LaConférence s’est penchée aussi sur la question de la grippe aviaire. Pour bien comprendre le rôle que les oiseaux migrateurs pourraient jouer éventuellement dans ce fléau mondial, il a été décidé d’élaborer et de mettre en œuvre un système d’alerte rapide pour prévenir les pays et les communautés de l’arrivée d’oiseaux sauvages potentiellement infectés. Le système sera mis au point par lesecrétariat de la CMS, avec le concours du PNUE. Des spécialistes venant d’autres organisations de premier plan telles que Wetlands International, Birdlife International et le Conseil international de la chasse et de la conservation du gibier seront associés à ce processus. CONSERVER LA DIVERSITE BIOLOGIQUE L’année 2005 s’est caractérisée par une réorientation des activités au titre de la Convention sur ladiversité biologique (CDB), pour passer de l’élaboration des politiques à la mise en œuvre de la Convention et à la réalisation de ses objectifs aux niveaux national et international. Le groupe de travail de la CDB chargé de l’accès aux ressources génétiques et de la répartition équitable de leurs avantages s’est réuni à Bangkok (Thaïlande), pour lancer des négociations en vue de l’adoption...
tracking img