Transformation pdem 70.80's

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1652 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Module II – 1e partie
Chapitre 01 : Le Tiers-Monde

Cours N°2 : Difficultés et éclatement du Tiers-Monde du début des années 70 à la fin des années 80.

Introduction

Disparition du bloc Est en Europe. 30 Glorieuses: Capitalisme du Big State, Big Business, Big Labor, donc capitalisme Keynésien. « Heureux qui peut expliquer les origines des choses » felix qui res discernere causas.
*S’agit-il d’une rupture nette avec la période précédente ?
* S’agit-il à la mise d’un nouveau capitalisme ?
* Quelle évolution entre PDEM et TM ?
I/ Expliquer la crise

A/ Des arbres qui cachent la forêt

1/ Les 2 chocs pétroliers

Premier choc pétrolier (1973-1974). L’OPEP va dans le sens des thèses du non-alignement où les intérêts des pays du TM : fin dégradation destermes de l’échange…, les prix sont multipliés par 4 (3$ à 12$). En 1979 : Deuxième choc pétrolier. A partir de 1979, l’Iran est occupée par des intégristes chiites. Le nouveau régime anti-américain sous Khomeiny. On dénonce le « grand Satan » (USA). Multiplication du prix du baril par 3 (12$ à 36$) et prise d’otage des membres de l’ambassade des Etats-Unis. Pas d’intervention américaine en Iran pourcause de la puissance soviétique. Jimmy Carter à la présidence US.

2/ Le 15 Août 1971 et la fin de la stabilité des changes

Cette instabilité monétaire est un facteur négatif pour le développement économique. Un retour plus ou moins marqué à l’instabilité monétaire des années 30.

B/ Le grippage des années soixante : l’épuisement du fordisme et son corollaire inflationniste1/ L’usure du fordisme 

a/ la thèse de Daniel Cohen

Il rejette le côté aliénant du travail fordiste. Chaplin : « les temps modernes ». Dans l’idée de la société de consommation, on aspire à des changements. Les consommateurs veulent de moins en moins des produits standardisés et tous identiques.

b/ épuisement de la norme fordiste : saturation des marchés

On arrive à un seuilaux produits des 30 Glorieuses. On passe de marchés d’équipement à des marchés de renouvellement. Le taux de productivité est divisé par 4 entre 1950 et 1990. Un phénomène inédit apparaît c'est-à-dire : l’inflation combiné à des taux de croissance plus faibles.

2/ La stagflation

a/ Trop de fordisme tue le fordisme et mène à une inflation nocive

Quand le fordisme s’étend àl’ensemble d’une société, il y a un phénomène de saturation. Ce sont les salaires élevés qui sont reportés sur les prix des produits.

b/ Fin du cercle vertueux de la période précédente

En effet, la hausse du coût du travail devient supérieure à la hausse de la productivité. Les salaires augmentent plus vite que la productivité. On parle de ciseau négatif pour les profits des entreprises. Les taux demarge des entreprises ont tendance à diminuer.
Exemple français : en 1975, les salaires réels augmentent de 5% alors que les revenus des entreprises augmentent de 1% seulement.

II/ Entrée dans une conjoncture de plus en plus cyclique et ralentissement modéré de la croissance

A/ Une crise inédite ? Stagflation et fin du plein emploi

1/ La crise est de retour

a/ la fin de lastabilité

Effectivement, pour la première fois depuis le début de cette anomalie historique (30 Glorieuses) on a parfois des taux de croissance négatifs. Pour la première, il y a la menace de récession comme dans les années 30. De plus, en 1987, le 14 Octobre à Wall Street : krach du 14 Octobre 1987, krach invisible car les autorités financières ont agit rapidement. Taux de croissance divisépar 2 pour la plupart des PDEM.

b/ Stagflation et chômage

Grand retour du chômage structurel. Le plein emploi devient une exception à partir du premier choc pétrolier.


2/ La crise ? Quelle crise ?

a/ La crise qui début en 1973 n’est pas une Grande Dépression

La croissance continue. Cas japonais : indice 100 en 1976, il passe à 153 en 1987. Pour la production...
tracking img