Transport maritme au maroc et mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2035 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION
Le transport maritime est l’épine dorsale du commerce international et, par conséquent, de l’économie mondiale.
La mondialisation croissante de l’économie a été largement autorisée par le transport maritime et sa rapide évolution, tant au niveau de l’organisation, de l’évolution technologique que des prix du transport. Cette mondialisation des échanges renforce elle-même le rôle dutransport maritime par l’ampleur de son développement.
Dans ce cadre, Le transport maritime constitue l’un des piliers fondamentaux du commerce extérieur du Maroc puisqu’il représente environ 98% de nos échanges extérieurs.
Vu l’importance cruciale qu’occupe les ports dans notre économie, et étant donné que Le transport maritime est un marché lié au développement du commerce international etqui connaît aussi une concurrence internationale très forte, il était impératif que ces maillons offrent un service adéquat avec un niveau de qualité et de sécurité conforme aux standards internationaux. C’est dans cette optique que le Ministère de l’Equipement et du Transport a procédé à la réforme du secteur portuaire afin de Rehausser le niveau de compétitivité des ports marocains.
Montravail sera réparti en deux partie , dans un premier temps je vais examiner la relation qui existe entre le transport maritime et la mondialisation, ensuite je vais consacrer la deuxième partie à la réforme portuaire au Maroc en général et la loi 15-2 en particulier, tout en analysant son application, et ses apports.
Transport maritime et mondialisation :
Le transport a constitué un facteurimportant du mouvement de mondialisation, d’abord par les progrès techniques qui ont permis un confort et une rapidité croissante des échanges Ensuite par des baisses des coûts de transport que se traduisent dans celles des tarifs.
La mondialisation se manifeste au plan purement économique par la multiplication des échanges de biens, de services et de capitaux.
Le secteur maritime a modifié cesdernières années ses technologies, ses registres nationaux et ses ressources en main-d’oeuvre pour répondre aux défis de la mondialisation. Il décrit le rôle économique du transport maritime et présente le système de transport par mer sous la forme d’un réseau de navires spécialisés, de ports et d’infrastructures assurant la liaison entre les usines, les terminaux, les centres de distribution et lesmarchés. Il montre que le transport maritime est un complément nécessaire, et un substitut occasionnel, des autres modes de transport de marchandises. Pour de nombreuses marchandises et voies d’écoulement des échanges, le transport par eau n’a pas de substitut direct. Dans d’autres cas, ceux par exemple de certaines liaisons côtières ou maritimes à courte distance ou encore fluviales, le transportmaritime peut se substituer à la route ou au rail là où les questions de coût et de temps ainsi que les capacités des infrastructures s’y prêtent.
Réforme portuaire :
Dans un contexte marqué par la mondialisation du commerce international, le Maroc a engagé tout un processus de mise à niveau de son économie nationale. Cette mise à niveau devra permettre de répondre aux exigences du développementinterne et aux engagements découlant des divers accords de libre-échange contractés par le Royaume avec ses partenaires économiques.
Le projet de réforme du secteur portuaire, initié par le gouvernement et conduit par le ministère de l'Equipement et du Transport, s'inscrit parfaitement dans ce cadre. Le projet marque une nouvelle étape pour les échanges extérieurs du pays. La fin de l'ODEP et de sonmonopole marque l'esprit d'ouverture et de concurrence aux ports marocains.
C'est un projet de réforme globale, intégrant les aspects à la fois juridique, institutionnel, organisationnel, économique, financier et social.
Le Maroc assure la quasi-totalité de ses échanges extérieurs à travers les ports, soit près de 97% du trafic avec l'étranger. Ceci implique que ces infrastructures sont...
tracking img