Transports

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2681 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le transport routier de marchandises est, en France, mais aussi dans tous les autres pays  d’Europe, une activité essentielle et multiforme dont la souplesse inimitable, le faible coût de revient, la capacité d’adaptation sont indispensables à notre économie.
Bien avant le rail (14 %), la voie d’eau (2%), le transport routier de marchandises (78 %) est le premier secteur du transport terrestreen France, et ceci de très loin.
Quel que soit le pays d’Europe, le transport routier de marchandises représente un poids important dans le total du transport des marchandises, il va de près de 50% du total à plus de 85%. En 2000, la part de la route dans le transport total de marchandises (en % de tonnes/km) est la suivante dans les différents pays (données FNTR),
| |% de la route |
|Italie |86,7% |
|Espagne |85,6% |
|Royaume-Uni |83,5%|
|France |76,2% |
|Belgique |71,2% |
|Allemagne |69,6%|
|Pologne |60,0% |
|Hongrie |56,9% |
|Pays-Bas |48,8% |
|Moyennes :|  |
|UE15 |74,7% |
|PECO |50,0% (*) |

(*) Soit un doublement par rapport à 1990 : 27%
EnFrance, le poids de l’activité des transports dans l’économie est resté quasiment inchangé depuis 40 ans. Actuellement, la valeur ajoutée du TRM représente 0,8% du PIB et les valeurs ajoutées du TRM et des auxiliaires représentent 1,1% du PIB.
Le TRM emploie directement, dans les entreprises de transport pour compte d’autrui, en 2003, 367000 personnes (salariés et non salariés), soit environ 33% desemplois dans les transports et environ 5% des personnes ayant un emploi. A cet effectif, il faut ajouter le personnel régulièrement ou occasionnellement consacré au transport pour compte propre des marchandises, soit probablement plus de 100000 salariés (Source : Union Routière de France).
Phénomène nouveau, alors que traditionnellement l’emploi augmentait dans le TRM, l’année 2003 a été marquéepar une légère baisse. « L’emploi ne progresse plus dans le secteur des transports. En septembre 2003, il est même légèrement inférieur à son niveau un an plus tôt, avec une [relative] stabilité dans le secteur du transport routier de marchandises » (Rapport SES - 2003, « Une année perturbée pour les transports »). Depuis 1990, il a tout de même progressé de près de 35%.
En ce qui concerne lesparticipations étrangères dans les entreprise de TRM en France, le SES a réalisé une étude afin de mesurer les conséquences des participations étrangères dans le TRM en France (1388 entreprises contrôlées par une autre, ont été interrogées). Entre 1995 et 2000, le nombre d’entreprises de transport routier de marchandises ayant un actionnariat étranger majoritaire a doublé. Le secteur du transport...
tracking img