Travail de fin de cycle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2619 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Gestion des déchets d’activité de soins
Pour réduire la charge de morbidité, la gestion des déchets d’activité de soins doit être rationnelle et recourir à d’autres techniques que l’incinération
Aide-mémoire connexe
Les déchets liés aux soins de santé

Depuis quelques années, la controverse s’amplifie au sujet de l’incinération des déchets d’activité de soins. Dans certains cas, notammentlorsque les déchets sont incinérés à basse température ou que des matières plastiques contenant du poly(chlorure de vinyle) (PVC) sont incinérées, il se forme des dioxines, des furanes et divers autres polluants aériens toxiques qui sont émis et/ou que l’on retrouve dans les cendres résiduelles et les cendres volantes (transportées par l’air et les gaz effluents qui sortent de la cheminée del’incinérateur). L’exposition aux dioxines, aux furanes et aux PCB co planaires peut avoir des effets dommageables pour la santé.
Qu’est-ce que les dioxines, les furanes et les PCB co-planaires ?
Les dioxines, les furanes et les PCB co planaires sont des substances toxiques qui apparaissent en tant que sous produits de certains procédés industriels, y compris de la combustion des déchets contenant dupoly(chlorure de vinyle) (comme certaines matières plastiques, certaines poches à sang et à perfusion). C’est notamment le cas lorsque les déchets sont incinérés à moins de 800 °C ou lorsque les déchets ne sont pas complètement incinérés. Les dioxines, les furanes et les PCB co planaires ainsi que d’autres polluants aériens toxiques peuvent alors être rejetés dans l’atmosphère et/ou se retrouverdans les cendres résiduelles ou volantes. Les dioxines et les furanes peuvent se former naturellement lors d'une activité volcanique et feux de forêt.
Les polychlorodibenzodioxines (PCDD), les polychlorodibenzofuranes (PCDF) et les polychlorobiphényles (PCB) sont respectivement appelés dioxines, furanes et PCB co planaires. Les dioxines et les furanes n’ont pas tous la même toxicité ; certains sontmême sans danger. Les dioxines, les furanes et les PCB co planaires sont des substances persistantes, dont la molécule n’est pas dégradée dans l’environnement, et qui s’accumulent dans la chaîne alimentaire. La plus grande partie de l’exposition humaine aux dioxines, aux furanes et aux PCB co planaires est due à l’alimentation.
Problèmes de santé et apports limites
Une exposition de faibleintensité et durable aux dioxines et aux furanes peut entraîner chez l’homme une atteinte du système immunitaire et des anomalies de développement du système nerveux, du système endocrinien et des fonctions reproductrices. Une exposition de forte intensité et de courte durée peut donner lieu à des lésions cutanées et une atteinte de la fonction hépatique. Chez les animaux, l’exposition aux dioxines aentraîné l’apparition de plusieurs types de cancer.
Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) classe les dioxines parmi les cancérogènes humains connus. Toutefois, la plupart des données concernant la toxicité des dioxines et des furanes s’appuient sur des études dans des populations exposées à des fortes concentrations de dioxines, soit professionnellement, soit à la suited’accidents industriels. Les données existantes ne suffisent pas pour prouver qu’une exposition chronique de faible intensité aux dioxines et aux furanes est à l’origine de cancers chez l’homme.
L’OMS a fixé une dose mensuelle tolérable provisoire (DMTP) pour les dioxines, les furanes et les polychlorobiphényles (PCB) de 70 picogrammes (10-12 g) par kilogramme de poids corporel. La DMTP est uneestimation de la quantité de ces substances chimiques qui peut être ingérée chaque mois pendant toute la durée de la vie sans risque appréciable pour la santé. L’essentiel de l’exposition aux dioxines et aux furanes est due à la chaîne alimentaire et la DMTP représente l’exposition cumulée aux dioxines et aux furanes quelle que soit leur source, aliments et eau compris.
On n’a pas encore pu estimer...
tracking img