Travail, emploi, chomage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1193 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Travail, emploi, chômage

I) Travail et emploi

a. Le marché du travail

Analyse :

Selon l’analyse néoclassique traditionnelle (libérale), le marché du travail est un lieu fictif de rencontre entre l’offre et la demande de travail.
L’offre de travail émane de la population active totale (actifs occupés + chômeurs).
La demande de travail émane de l’ensembledes employeurs.

Si le marché fonctionne librement, c'est-à-dire sans intervention de l’Etat ou des syndicats, il permet l’équilibre entre l’offre et la demande.
Si les salaires réels peuvent diminuer en cas d’excès d’offre de travail, les employeurs vont augmenter leur demande et les travailleurs baisseront la leur (au niveau du salaire).
L’offre de travail devient donc ainsi une fonctioncroissante du salaire. Plus celui-ci est élevé, plus il y a de personnes susceptibles de travailler après comparaison rationnelle entre utilité du salaire et désutilité du travail (est ce que ça vaut le coût d’aller travailler ?).
La demande de travail par les employeurs diminue quand le salaire augmente. Plus le salaire est élevé, plus la demande de travail est faible car la productivité marginaledu travail est décroissante.

L’analyse keynésienne récuse l’idée d’un chômage rationnel et volontaire. De ce point de vue, c’est le niveau de la demande anticipée par les employeurs qui détermine le niveau de l’emploi (le fait d’embaucher par anticipation permet à des salariés de gagner de l’argent et donc d’acheter, ainsi, les entreprises vont devoir produire plus, embaucher plus et ainsi desuite).

Mais l’offre et la demande de travail ne dépendent pas que du salaire, ils obéissent à d’autres déterminants :
- Déterminants de l’offre de travail
Démographiques (fécondité, accroissement naturel, solde migratoire d’actifs)
Socioculturels (essor du travail féminin, allongement des études, diminution légale de la durée du travail, etc.)
- Déterminants de la demandede travail
Coût du travail (salaire, charges patronales et salariales)
Volume de production à réaliser pour répondre à la demande
La durée du travail
Le niveau de difficulté des licenciements (selon la legislation)
Degré d’intensité capitalistique qui dépend lui-même du coût relatif du travail et du capital (importance du capital varie selon le coût des facteurs de production)
Progrèstechnique incorporé dans les machines (investissement)
Organisation du travail

Le contrat de travail et le marché du travail :

Contrat de travail = accord par lequel un salarié offre ses services à un employeur en contrepartie d’un salaire. Il prévoit les conditions de travail et le salaire. Il prévoit également la convention collective dont on dépend.

Il existe plusieurs types de contratde travail :
- CDI
- CDD
- Contrats aidés

Un contrat, sur le plan juridique, suppose l’égalité des deux partis signataires, ce qui n’est pas le cas dans le contrat de travail car le salarié est subordonné à l’employeur. C’est pourquoi le droit du travail protège le salarié (SMIC, indemnités de licenciement) ou l’empêche de basculer dans la pauvreté en casd’accident, maladie ou chômage.

Pour les néoclassiques, tout cela crée des rigidités sur le marché du travail néfastes à l’embauche. Pour les keynésiens, au contraire, ces mesures soutiennent et régularisent la consommation et la demande.

Depuis quelques années, on assiste à un développement des contrats de type commercial (=sous-traitance). Cette tendance de préférer des contrats plutôt précairesaux CDI est tout de même loin d’être généralisé. Le CDI concerne encore 90% des salariés.

b. Notion d’emploi

Analyse :

Avoir un emploi, c’est exercer une activité professionnelle rémunérée. Cela reste très vague car cette définition ne prend pas en compte la durée, la rémunération et le statut de cette activité.
L’emploi n’est pas uniquement une activité rémunérée, il confère...
tracking img