Travail et emploi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1459 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
TRAVAIL ET EMPLOI

Augmentation de la productivité du travail et création d’emplois !

Introduction

Les chiffres les plus récents du chômage montrent qu’il existerait une embellie sur le marché du travail. Le taux de chômage diminue depuis quelques mois et concerne moins de 10 % de la population active, même si le volume de l’emploi évolue peu. Dans le même temps, la productivité dutravail par actif poursuit un ralentissement amorcé dans les années 1970. L’ensemble des branches de l’économie française est concerné, avec des différences néanmoins selon les secteurs. L’augmentation des gains de productivité présente des effets sur l’emploi. Alors qu’ils peuvent détruire l’emploi à court terme, la perspective à long terme nous montre que le volume de l’emploi augmente, y comprisdepuis les années 1970.

I. La hausse de la productivité du travail peut favoriser la création d’emplois

Les gains de productivité ont des effets positifs sur le volume de l’emploi. Les canaux de diffusion de ces effets sont multipliés, ils affectent tant l’offre que la demande.

1. Des effets positifs sur l’offre

a) La hausse des gains de productivité permet à une entreprise de produireplus de richesses à moindre coût.

Il s’agit de produire plus vite autant ou plus de biens et services, ou alors de réduire le facteur travail utilisé. Les conséquences sont immédiates : en réalisant des économies d’échelle, le prix des biens et services diminue. La compétitivité prix interne ou externe des produits nationaux progresse. Les entreprises gagnent des parts de marché, le solde ducommerce extérieur
s’améliore. Les exportations progressent et les importations sont contenues. Globalement, la production augmente, ce qui dynamise la création d’emplois.

b) Dans le même temps, la hausse de la richesse créée par actif permet d’augmenter la part qui revient au profit.

Les entreprises disposent de moyens supplémentaires pour investir (notamment par autofinancement) ou pourfinancer la recherche. Il y a introduction du progrès technique, la productivité du travail progresse parce que la qualification et la rentabilité de la main d’oeuvre
sont plus élevées. Les entreprises gagnent de la compétitivité hors prix par des produits
plus qualitatifs. L’emploi progresse.

2. Des effets positifs sur la demande

a) La hausse des gains de productivité peut aussi serépercuter sur le niveau de la masse salariale distribuée aux actifs occupés.

Lorsque le salaire nominal augmente plus vite que l’inflation ou lorsque les prix diminuent, le niveau du pouvoir d’achat augmente. Les ménages disposent d’une capacité de dépenses plus élevée qui peut accroître le niveau de la consommation. Cette hausse dynamise alors l’investissement dans une relation d’accélération.Production et consommation de masse se complètent pour tirer la croissance et renforcer la création d’emplois. Ce mécanisme a
notamment permis d’assurer le plein emploi pendant les Trente Glorieuses.

b) De même, lorsque la croissance progresse, les recettes fiscales de l’État augmentent.

Les dépenses publiques sont alors plus élevées. Cela peut dynamiser la création d’emplois publics,favoriser la commande publique et les travaux d’infrastructures. L’injection de liquidités dans le circuit économique renforce l’effet multiplicateur de l’investissement et participe de la création d’emplois privés.

3. Les conditions nouvelles aujourd’hui

a) Les gains de productivité génèrent à terme de l’emploi mais on assiste à un déversement d’emplois entre secteurs.
Pour que la relationproductivité emploi soit vérifiée, il faut que la hausse de la demande effective (et donc de la
production) soit supérieure à la hausse de la productivité. Dans ce cas, l’emploi progresse. Dans le cas contraire, les
gains de productivité se traduisent par une destruction d’emplois à court ou moyen terme.

b) Il existe donc deux modèles de croissance plus ou moins intensive, variables selon...
tracking img